×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Le portugais Frulact s’installe à Larache

Par L'Economiste | Edition N°:2917 Le 08/12/2008 | Partager

. 40 millions de DH pour une usine de transformation de fruits. Le marché local et l’export visésFrulact, un des plus grands groupes agroalimentaires portugais, s’installe à Larache. Il a inauguré, vendredi dernier, Fruprep, sa première usine au Maroc. Il s’agit d’une installation de préparation de fruits destinés au marché local et à l’export. L’investissement total est de 40 millions de DH, selon Joao Miranda, président du groupe Frulact. «Elle emploiera à terme près de 500 personnes en plus de 300 saisonniers avec un encadrement technique de haut niveau», assure Miranda. La capacité de production est d’environ 8.000 tonnes par an en préparation de fruits pour une unité qui s’étend sur plus de 6.000 m2. Le groupe portugais entend ainsi renforcer sa présence non seulement sur le marché marocain, mais également sur toute l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, à partir de Larache. Sont essentiellement visés, les fabricants de glace, de jus ou de boissons lactées. A noter que Fruprep dispose d’un centre de recherche et développement qui devra travailler sur les produits à commercialiser sur le marché local et à l’export. Par ailleurs, la filiale du groupe Frulact pense déjà à l’extension de ses installations. Une deuxième unité devrait voir le jour en 2009. Sa mission sera d’assurer la première transformation des fruits issus de la région, essentiellement des fraises et abricots. L’investissement prévu est de plus de 20 millions de DH, avec une capacité de production de 2.500 tonnes par an. L’objectif de Frulact est de se rapprocher, selon son président, non seulement des clients mais aussi des marchés. Frulact, groupe appartenant à la famille Miranda, est présent au Portugal avec trois unités dont la première a été lancée en 1987. La capacité de production est de 40.000 tonnes de préparations de fruits, ce qui en fait l’un des plus grands groupes de son secteur. L’opérateur a aussi racheté en 2006 une unité en France, à Saint-Yorre, et une autre en Tunisie. L’ouverture d’une nouvelle antenne est annoncée en Algérie. A noter que les Portugais sont de plus en plus présents dans le nord du pays. En effet, plusieurs autres opérateurs ont choisi de s’installer dans la région. Il s’agit notamment d’équipementiers automobiles. Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc