×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Commerce extérieur
La demande en équipement se renforce

Par Aïda LO | Edition N°:4755 Le 20/04/2016 | Partager
Les entreprises relancent la machine investissement
La facture énergétique allégée
Les expéditions des phosphates et dérivés en repli
commerce_exterieur_055.jpg

Les autres rubriques du compte extérieur sont restées orientées à la hausse. Les transferts des MRE et les recettes du tourisme représentent deux sources majeures de rentrées de devises. Pour ce qui est des opérations financières, le flux net d’IDE a accusé une baisse de 24,4%, en rapport avec l’augmentation des dépenses

Si le déficit commercial se replie de 5,5% (37,3 milliards de DH) au terme du premier trimestre 2016, la situation reste pour le moins tolérable. Et ce, dans la mesure où le niveau des importations a été largement stimulé par les achats de biens d’équipement et de demi-produits, habituellement dominés par les produits énergétiques. Il faut dire que l’investissement et la machine de production ont repris de plus belle en 2015.  
La dynamique se renforce sur le premier trimestre 2016. Les acquisitions en biens d’équipement se sont élevées de 16,3% et celles des demi-produits ont augmenté de 9,9%. A eux seuls, ces deux groupes totalisent 48,2 milliards de DH, soit pratiquement la moitié de la valeur des importations à fin mars (93,6 milliards de DH). Les fortes progressions reflètent notamment l’accroissement des achats d’accessoires de tuyauterie dans la catégorie demi-produits, alors que les biens de consommation ont été portés par les hausses des acquisitions des produits alimentaires (+9%), mais surtout des voitures de tourisme (+54,8%). A moins d’un mois de l’Auto Expo 2016, prévue en mai prochain, les préparatifs vont bon train. Par contre, les importations des produits bruts se sont nettement réduites de 12,6% suite à la baisse tendancielle des cours internationaux des matières premières. La facture énergétique a de son côté plongé de 11,2% sous l’effet de la baisse du cours de l’or noir. De

commerce_exterieur_1_055.jpg

L’automobile et l’agro-industrie se placent en tête des expéditions au terme du 1er trimestre 2016. L’embellie du secteur automobile en Europe a boosté l’activité au Maroc

plus, avec l’arrêt d’activité de la Samir qui dure depuis août dernier, aucune importation de pétrole brut n’a été enregistrée ce premier trimestre.
Au niveau de l’export, le chiffre d’affaires réalisé a atteint 56 milliards de DH, en hausse de quelque 2,2%. C’est loin des performances enregistrées à la même période de l’année précédente (+10,9%). Ce résultat s’explique en partie par le repli de 4,9% des ventes des phosphates et dérivés. L’utilisation des engrais dépend du caractère saisonnier de l’activité ainsi que des conditions climatiques peu propices. A l’opposé, les expéditions des autres secteurs ressortent en nette augmentation. En tête des biens de consommation, figure bien évidemment la voiture de tourisme. Le marché de l’automobile en Europe est actuellement en pleine euphorie, après des années de stagnation, et les usines européennes ont retrouvé leur cadence d’antan. L’embellie de l’automobile en Europe dopent ainsi les exportations du secteur et maintiennent le rythme actuel de croissance à deux chiffres. De même, les ventes du secteur agricole et agroalimentaire ont progressé de 5,7% tirées principalement par un accroissement de 8,2% des expéditions de l’industrie alimentaire. Ces deux groupes de produits (voitures + agroalimentaire) génèrent à eux seuls 50% des revenus à l’export. Le textile et cuir, les articles de bonneterie,  les médicaments et les produits alimentaires représentent le reste.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc