×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Analyse

Vers un fonds de pension vieillesse?

Par L'Economiste | Edition N°:4583 Le 06/08/2015 | Partager
Une proposition du CESE pour soutenir les seniors non couverts par la protection sociale
Des formations pour professionnaliser l’aide aux personnes dépendantes
Moderniser les centres d’accueil, mais la prise en charge familiale reste essentielle

Le CESE a appelé à la mise en place d’une politique intégrée au profit des personnes âgées, basée sur la coordination des différents intervenants pour rompre avec les initiatives éparpillées et assurer une cohérence dans la stratégie de promotion de leurs conditions de vie

La situation préoccupante des personnes âgées, diagnostiquée par le Conseil économique, social et environnemental (CESE), nécessite une mobilisation urgente pour prendre en charge cette catégorie. Surtout que l’évolution démographique tend vers son accroissement à un rythme plus élevé. Dans 10 ans, elles vont représenter 14,1% de la population. L’objectif actuellement est de mettre en place une série de mesures pour rendre leurs «droits plus effectifs et mettre fin aux multiples discriminations dont elles sont victimes». Le CESE appelle à une implication des différents départements concernés, à savoir les ministères, le CNDH, les syndicats, les employeurs… Mais insistent sur la nécessité d’assurer une coordination des actions menées, afin d’assurer une cohérence et rompre avec les initiatives éparpillées. C’est pour cela que le rapport élaboré par le Conseil de Nizar Baraka dans le cadre d’une auto-saisine, propose «d’élaborer une politique publique intégrée de protection, basée sur le respect des droits des personnes âgées et le respect de leur dignité». Concrètement, cette nouvelle stratégie devra prendre en considération une série d’aspects. Cela concerne notamment la nécessité de l’extension de la sécurité sociale et de la couverture médicale à cette catégorie, surtout au profit de ceux qui ne disposent pas de revenus ou ayant une faible pension de retraite. L’idée est aussi de mettre en place un «Fonds de pension vieillesse pour appuyer les personnes non couvertes par le système de sécurité sociale et ne pouvant compter sur l’aide familiale, via un ciblage qui quantifie le degré de dépendance». Pour l’AMO, le CESE estime qu’il est urgent de «promulguer le décret relatif à l’extension de la couverture aux parents des bénéficiaires». Le renforcement de la protection sociale devra aussi être accompagné d’autres actions pour favoriser la mobilité des personnes âgées. Cela passe par l’intégration, dans la réglementation en relation avec la construction et l’aménagement de l’espace public, de l’obligation de garantir leur accès, leur circulation et leur sécurité.
Au niveau de la prise en charge, les propositions tendent vers sa professionnalisation, en conformité avec les mutations que connaît la structure familiale au Maroc. Concrètement, il s’agit de «mettre en place des structures d’aide et des programmes de formation des aidants-familiaux, prenant soin des personnes dépendantes». La loi relative aux centres de protection doit également être réformée, afin d’y introduire des normes précises en matière de construction et de prise en charge adaptée aux besoins spécifiques de cette catégorie. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie dans ces centres d’accueil. Néanmoins, les experts du CESE insistent sur l’importance du maintien de la solidarité familiale. Ils estiment que «la prise en charge totale au sein d’une institution ne doit être que le dernier recours». C’est pour cela qu’il est important de «développer des unités mobiles pluridisciplinaires ciblant des besoins spécifiques, parallèlement à la mise en place de programmes d’accompagnement des familles ayant à charge des personnes âgées dépendantes».

Mieux protéger les vieux MRE

LE renforcement de la protection des personnes âgées passe par une meilleure connaissance de leur situation et de leurs besoins. D’où l’intérêt de développer la production de statistiques relatives à cette catégorie de façon régulière, afin d’assurer un suivi de leur évolution dans le temps. Cela devra s’accompagner de «l’introduction de nouveaux indicateurs, qui déterminent certains aspects comme le niveau de dépendance ou la capacité de ces personnes à participer au développement». L’amélioration de la prise en charge sanitaire devra aussi se baser sur le lancement d’études épidémiologiques spécifiques. Les seniors marocains résidant à l’étranger ne sont pas en reste, dans la mesure où ils sont victimes d’une série de discrimination. D’où l’importance de «mener des négociations avec les pays d’accueil, afin de réviser des conventions bilatérales relatives aux droits des MRE dans les domaines de la santé, du logement, de la couverture médicale». Le problème des pensions de retraite des Marocains résidant aux Pays-Bas est encore dans les esprits (cf.www.leconomiste.com). C’est pour cela que le rapport du CESE insiste sur l’importance de régler cette question de «transfert de la pension de retraite une fois que ces personnes ou leurs veuves décident de résider dans leur pays d’origine».

M.A.M.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc