×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Stratégie
    Formation à distance
    L’adhésion de l’étudiant primordiale

    Par L'Economiste | Edition N°:4484 Le 17/03/2015 | Partager
    Les centres universitaires de langue proposent des canevas flexibles et adaptés
    Les étudiants sont appelés à s’autonomiser pour s’adapter à ce type de formations

    Les modules transversaux sont à l’avant garde dans l’exploitation des TICE, précise Khalid Jaâfar, directeur du centre universitaire de langue et de communication d’Oujda

    - Sur quels critères sont sélectionnées les formations dispensées par les Centres universitaires de langue?
    - Les formations sont faites pour répondre aux attentes de l’étudiant et permettent d’avoir une idée sur son profil d’entrée et de positionnement. Elles nous permettent de spécifier les insuffisances à corriger et proposer des canevas flexibles et adaptés en matière de compétences. Ces tests de positionnement nous permettent de diagnostiquer et classer ces insuffisances. Mais sans l’adhésion de l’étudiant, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Le travail qui est réalisé lors du premier et second semestre n’est que le début d’un long processus de perfectionnement. Une fois l’étudiant libéré du module langue, il doit être en mesure d’exploiter à bon escient toutes les ressources mises à sa disposition.
    - Quels outils pour quelle méthodologie de travail?
    - Dans notre nouvelle approche, on cherche à amener l’étudiant à varier ses ressources, à les adapter à ses attentes tout en prenant ses distances par rapport à son professeur. Pour réussir sa mission, le centre d’Oujda est doté de laboratoires qui facilitent les formations en présentiel ou à distance. L’étudiant peut créer sa session protégée et exploiter toutes les ressources mises à sa disposition. Il peut ainsi intégrer la plateforme «moodle» de l’université pour s’autonomiser et se former selon ses attentes. Le centre dispose de ressources conçues dans le cadre du partenariat maroco-belge. Elles ont été réalisées par des équipes disciplinaires qui se sont penchées sur l’élaboration de 70h de cours pour compétences initiales ou complémentaires. Pour le moment l’étudiant travaille à distance mais il est contrôlé par son tuteur au niveau du centre universitaire des langues. Toutefois, l’université ne maîtrise pas les logistiques informatiques, du débit, de la disponibilité, de réseau et du serveur. Ce qui entrave la formation à distance et rend difficile la disponibilité de cette plateforme.
    - Comment remédier à cette lacune?
    - Nous exploitons tout ce qui est mis à notre disposition pour développer des réflexes d’autonomie devant le savoir. Pour la période 2015-2017 nous avons soumis un combiné de technologies de l’Information et d’approches pédagogiques par compétences pour faire de cette alternative un choix incontournable. Théoriquement, on s’inspire de la démarche anglo-saxonne qui développe l’enseignement pratique. Une pratique qui fait de l’apprenant la pierre angulaire d’un enseignement orienté vers des objectifs réalisables.


    Propos recueillis par Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc