×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Autoroutes
    Le turc Nurol teste son 1er tronçon

    Par L'Economiste | Edition N°:4423 Le 18/12/2014 | Partager
    Un marché de plus de 2 milliards de DH
    Le chantier devra relier Sidi Smail à Safi

    Tekfen, Maki-sol, Yeppi-Merkezi, Nurol…L’offensive des entreprises turques sur les marchés publics s’accentue. En effet, l’empreinte du made in Turkey est en passe de devenir un gage de rigueur dans les BTP. C’est dans ce contexte précis que la holding turque Nurol pilote actuellement la réalisation des tronçons 3 et 4 de l’autoroute El Jadida-Safi. Un chantier qui porte sur 38,6 et 42,9 km.
    «Ce 1er projet est stratégique pour notre positionnement à venir sur le marché marocain», précise Ugur Dogan, PDG de Nurol Holding. 
    Les tronçons confiés à Nurol font partie de l’autoroute reliant Zaouyat Sidi Smail à Safi. Selon le calendrier de Nurol, ils seront livrés fin 2015. Un chantier de 81,6 km, dont les terrassements d’un volume global de 18 millions de m3 sont presque achevés. Ces deux tronçons de l’autoroute El-Jadida-Safi (143 km au total) ont été attribués pour plus de 2 milliards de DH,  répartis en deux contrats.

    Désenclaver l’arrière-pays

    Une fois opérationnelle, cette voie rapide permettra de désenclaver l’arrière-pays de la région des Doukkala-Abda. Elle impliquera également un gain de temps considérable pour atteindre Essaouira. Nurol emploie 1.592 personnes sur les deux lots. La main d’œuvre locale représente plus de  94% du personnel. Pour les besoins de ce marché, l’entreprise a consenti un investissement de 35 millions d’euros, en matériels, engins et équipements.
    Le chantier compte 66 ouvrages d’art: viaduc, passage de véhicules, passage supérieur, passage piétons, passage inférieur ou encore passerelles. A ce jour, 50 ouvrages ont été réalisés. Nurol holding est un opérateur de référence en Turquie. Le groupe est spécialisé dans 4 pôles d’activité: construction et production d’énergie, tourisme, finance et assurance ou encore défense.
    A travers ce chantier autoroutier, le groupe cherche à se positionner dans le secteur du BTP au Maroc. Créée en 1966, la holding regroupe 44 entreprises et co-entreprises présentes dans plus de 25 pays. Aujourd’hui, le groupe emploie plus de 20.000 salariés. Il a engrangé un chiffre d’affaire consolidé de 1 milliard de dollars en 2013. Nurol compte à son actif des références solides dans  la construction, notamment la tour éponyme en Turquie, le tunnel ferroviaire sous-marin de Marmara, la ville satellite de Bahcesehir à Istanbul (4,7 millions de m3 pour plus de 3.000 logements) ou encore la production de véhicules blindés à l’usage de l’armée et des forces de l’ordre turques, l’hôtel Bab Al Quasr (EAU), l’autoroute Est-Ouest et deux barrages en Algérie, le stade Al Sadr (en Irak), des logements dans la région du Sud Najran en Arabie saoudite....
    Actuellement,  le groupe assure le pilotage des travaux de Gebze Izmir, deuxième plus grand investissement d’infrastructures au monde, avec une enveloppe de 9 milliards de dollars. A terme, cette autoroute de 421 km sera la plus grande voie rapide d’Europe.
    A. At

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc