×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Actu/Baccalauréat: Annajah.ma étoffe son offre

    Par L'Economiste | Edition N°:4421 Le 16/12/2014 | Partager
    Le site lance les cours d’économie cette semaine
    10.000 inscrits en moins d’un mois, 100.000 ciblés en 2015
    900 vidéos accessibles et 200 en préparation

    Le site propose un «coaching automatisé» permettant aux élèves d’améliorer leur maîtrise des concepts de cours et de tester leur progression de manière autonome

    Les candidats au baccalauréat, série sciences mathématiques et expérimentales, disposent désormais d’une nouvelle plateforme numérique gratuite, Annajah.ma, pour réviser leurs cours. Le site, lancé le 10 novembre dernier, vise à coacher les élèves dans leur processus d’apprentissage. «Nous ne proposons pas de soutien scolaire, qui pour nous s’apparente à de l’assistanat. Notre objectif est d’accompagner les élèves vers l’autonomie et la réussite, grâce à un contenu de qualité», explique Amine Talbi, directeur de la start-up Itnov, cofondateur du projet. Annajah.ma, créé en partenariat avec le groupe scolaire Elaraki qui existe depuis maintenant 30 ans, s’apprête à élargir son service à la branche économie dès cette semaine. 200 nouvelles vidéos seront ainsi rajoutées sur le site qui en compte déjà plus de 900, toutes élaborées par la quinzaine de professeurs associés au projet. Dès 2015, les fondateurs espèrent couvrir les deux années du baccalauréat, pour atteindre la barre des 100.000 inscrits, contre plus de 10.000 aujourd’hui.
    Deux jours après son lancement, Annajah.ma avait enregistré près de 2.000 inscriptions, un chiffre inespéré. Toutes les infrastructures de départ ont dû être revues deux semaines après son entrée en service, afin de faire face au trafic généré. Durant les heures de pic (de19h00 à 23h00 en milieu de semaine et de 14h00 à 23h00 le week-end), le site enregistre 1.000 visualisations de contenu par heure.  «Chaque cours du programme marocain a été décortiqué en concepts. Chacun d’eux est décliné en vidéo ludique de 10 minutes en moyenne, en fiches de cours illustrées et en questions à choix multiples permettant aux élèves de s’auto-évaluer», explique Talbi. Les candidats au bac peuvent même poser des questions aux profs concepteurs, censés leur répondre dans un délai de 24h.
    Pour l’heure, le service est en accès libre. Les fondateurs sont en train de négocier des subventions auprès de fondations et d’entreprises afin de préserver la gratuité du contenu un maximum de temps. Si les fonds récoltés s’avèrent insuffisants, une «contribution symbolique» de 100 DH par mois pourrait être exigée. Annajah se veut un projet d’entrepreneuriat social. Tous les bénéfices générés seront réinvestis dans l’enrichissement et l’amélioration du contenu. A terme, il se fixe pour objectif de couvrir plus de niveaux scolaires et de garantir la gratuité totale pour tous les élèves.
    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc