×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4418 Le 11/12/2014 | Partager

■ Mal servie, elle exige un retour de l’avion!
La fille du patron de Korean Air, visiblement mécontente du service de l’apéritif avant le décollage sur un vol New York-Séoul, a ordonné lé débarquement du chef de cabine et le retour de l’avion au parking ! Cho Hyun-Ah, vice-présidente exécutive de la compagnie sud-coréenne dirigée par sa famille, a en effet exigé que le responsable des stewards et hôtesses soit remplacé quelques minutes avant le décollage de New York, alors que l’avion roulait déjà sur la piste ! La cause du problème ? Mme Cho n’aurait pas apprécié s’être fait servir des noix de macadamia qu’elle n’avait pas demandées, d’autant plus que ces dernières étaient présentées dans leur sachet et non dans un bol. D’après elle, le chef de cabine ne respectait pas les prescriptions en matière de service général à bord, ce qui pouvait représenter une menace potentielle pour la sécurité des 250 passagers! L’appareil est donc retourné au terminal pour débarquer le chef de cabine, avant de reprendre son trajet pour finalement arriver à destination avec 11 minutes de retard d’après Korean Air.
■ Des policiers prennent des gendarmes pour des malfaiteurs
Des policiers et des gendarmes se sont retrouvés nez à nez à Lyon en marge d’une filature, les premiers prenant les seconds pour des malfaiteurs. Les militaires, en surveillance pour une affaire de vol à main armée dans un quartier réputé sensible de la ville, portaient en fait des cagoules, ce qui a éveillé les soupçons du voisinage. Celui-ci a alors contacté les services de police qui n’étaient pas au courant de l’opération des gendarmes.
Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) a alors rapidement procédé à l’interpellation de l’un des militaires pris pour un malfrat afin que l’officier de gendarmerie en charge du dispositif ne mette fin à cette situation des plus cocasses.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    pub[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc