×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Agents d’autorité
Les raisons du redéploiement des troupes

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager
Besoin d’adéquation des compétences avec les postes de responsabilité, selon l’Intérieur
Affectations dans les postes vacants suite aux départs à la retraite
579 agents d’autorité promus et nommés dans de nouvelles fonctions

Le ministère de l’Intérieur a favorisé la nomination de profils jeunes dans des postes de responsabilité au niveau de l’administration territoriale. Les rangs des agents d’autorité seront également renforcés par les nouveaux lauréats de l’Institut royal de l’administration territoriale

 

Remue-ménage dans les rangs des agents d’autorité. Le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer la liste des personnes concernées par le mouvement qui a touché 26% des responsables de l’administration territoriale. Une opération qui intervient à un moment où les agents d’autorité seront appelés à prendre en charge une série de grands dossiers. C’est le cas notamment du recensement général de la population et de l’habitat, prévu le mois prochain. L’appui de l’administration locale, notamment en termes d’appui logistique, est indispensable pour le bon déroulement des enquêtes. L’idée est également de renforcer les conditions de transparence des prochaines échéances électorales, qui devront se dérouler l’année prochaine. Surtout que l’intervention de certains agents d’autorité a été pointée par différents partis politiques. Le redéploiement des responsables de l’administration territoriale vise notamment à couper court à ce genre de soupçons. Le ministère de l’Intérieur a également motivé cette opération par «le besoin d’adéquation des compétences aux postes de responsabilité, et la nécessité d’assurer une répartition plus efficiente des agents d’autorité», selon un communiqué du département de Mohamed Hassad. Ce qui permettra de «couvrir les différentes unités administratives, et renforcer les efforts de consolidation de la politique de proximité, à travers l’affectation de nouveaux responsables dans les postes vacants, suite aux départs à la retraite». Le ministère de l’Intérieur semble accorder une plus grande importance à la professionnalisation de la gestion de ses ressources humaines. D’ailleurs, ce jeu de chaises musicales, lancé de façon périodique, s’inscrit dans la logique «du développement d’une approche plus efficiente dans le domaine de gestion des ressources humaines. Il vise également la création d’une dynamique dans l’action de l’administration territoriale, en phase avec les attentes des citoyens, et avec les besoins d’accompagnement des projets de développement». L’idée est aussi de «donner corps au concept royal de l’autorité, visant à garantir une gestion performante des affaires locales», est-il indiqué.
Le mouvement périodique des agents d’autorité a été également une occasion pour le département de Hassad de «poursuivre la mise en œuvre du plan quinquennal relatif au renforcement de l’administration territoriale et son encadrement, à travers la nomination de responsables expérimentés dans près de 81 nouvelles unités administratives créées en 2014.
Ce mouvement s’est également soldé par la promotion de 579 agents d’autorité. Dans les détails, 113 d’entre eux ont évolué pour occuper de nouvelles fonctions en tant que secrétaires généraux, pachas, chefs d’arrondissements, chefs de zones urbaines… Le département de l’Intérieur a favorisé la nomination de profils jeunes à ces postes de responsabilité. La moyenne d’âge des promus ne dépasse pas 45 ans. Parallèlement, les autres promotions dans les grades et cadres ont touché 466 agents d’autorité, au titre de 2012 et 2013, conformément au dahir de juillet 2008 relatif à ce corps. Les walis et gouverneurs devraient procéder à l’opération de passation des pouvoirs entre les nouveaux responsables territoriaux au cours de ce mois. Cela devra certainement durer jusqu’à la dernière semaine d’août, afin de permettre à ces agents d’autorité de poursuivre les préparatifs des cérémonies relatives à la fête de la jeunesse et celle de la révolution du Roi et du peuple.

Sang neuf

Les rangs des caïdats seront également renforcés par les agents d’autorité fraîchement diplômés de l’Institut royal de l’administration territoriale. Il s’agit de près de 122 lauréats, dont 15 femmes. Ils ont prêté serment devant le Roi, chef suprême et chef d’état-major des Forces armées royales, jeudi dernier à Rabat, au même titre que les autres officiers des grandes écoles militaires et paramilitaires. Cette promotion a été baptisée général Abdelaziz Bennani, en hommage au général de corps d’armée, remplacé récemment par Bouchaib Arroub à la tête de l’inspection générale des FAR et au commandement de la zone Sud.

M. A. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc