×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Droit

    Code de la presse
    Presse régionale, difficile de percer!

    Par L'Economiste | Edition N°:4269 Le 06/05/2014 | Partager

    Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) vient de publier son rapport annuel sur la liberté de la presse. Il dresse le constat du secteur sur le plan législatif, professionnel (salaires, promotions, convention collective…). Il est question aussi de contraintes liées à l’exercice du métier sur le terrain.  Le Syndicat critique le retard enregistré dans la mise en place de la réforme. Retard qu’il juge en inadéquation avec la Constitution 2011. Ni le code de la presse et de l’édition, ni le statut du journaliste professionnel n’ont encore vu le jour (voir infra).
    Présenté le 3 mai à Rabat à l’occasion de la Journée mondiale de la presse, le président du Syndicat, Younès Moujahid, a tiré la sonnette d’alarme en rappelant les difficultés auxquelles font face les journalistes marocains. Une chronologie des incidents a été dressée: agression physique et verbale, confiscation illégale d’équipements audiovisuels par les autorités…  Les correspondants régionaux demeurent les parents pauvres de la profession. C’est le cas lorsqu’il s’agit de renouveler les cartes de presse professionnelles…  Seuls les directeurs régionaux y ont droit et pas leurs journalistes. Situation qui est qualifiée de «discriminatoire», par le rapport sur l’état de la liberté de la presse. D’où le fait qu’il est encore plus difficile aux correspondants d’accéder à l’information. Face au manque de moyens, la presse régionale peine à s’imposer. Aucun support d’information de ce type n’a bénéficié de l’aide publique: 65 millions en 2012. 
    M. T.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc