×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Assurance: Holmarcom renforce ses positions

Par L'Economiste | Edition N°:4259 Le 21/04/2014 | Partager
Le groupe devient l’actionnaire majoritaire d’Atlanta avec 70% du capital
Il a repris 30% du tour de table auprès de la CDG à 1,2 milliard de DH
Développement des activités assurances sur le continent en perspectives

Après le renforcement de sa participation dans Atlanta, le groupe Holmarcom compte accélérer les synergies avec l’autre filiale assurance Sanad. Le pôle financier sera par ailleurs l’un des vecteurs du développement du groupe sur le continent

LE stade de maturité d’Atlanta rend moins nécessaire une forte présence de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) dans le capital. Voilà comment la Caisse justifie son désengagement partiel du capital de l’assureur. Huit ans après son investissement, elle a cédé 30% du tour de table à Holmarcom, mais garde encore une participation de 10%. Elle réalise au passage une bonne affaire. L’opération a été valorisée à 1,2 milliard de DH. La CDG avait acquis 40% d’Atlanta en 2006 à 440 millions de DH. «L’opération s’inscrit dans la gestion active du portefeuille de participation de la CDG», commentent les responsables de la Caisse.
Suite à la transaction, le groupe Holmarcom devient l’actionnaire majoritaire avec une participation qui monte à 70%. «Le choix d’une cession à Holmarcom était la solution la plus naturelle dans le cadre de la continuité du partenariat», confie la CDG.
L’opération ne va pas fondamentalement influencer la gestion de l’entreprise. Celle-ci était jusqu’ici assurée par Holmarcom. La CDG devrait néanmoins garder un rôle important dans la compagnie. Elle continuera à siéger au conseil d’administration.
Aujourd’hui, le groupe Holmarcom veut accélérer les synergies entre Atlanta et Sanad. Ils pèsent ensemble un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de DH, soit une part de marché de 10,9% à fin 2013. L’objectif est bien entendu de renforcer cette position sur le marché. Pour l’instant, les deux opérateurs sont très peu actif sur la branche vie. Ce segment représentait seulement 12% des primes émises l’année dernière.
Par ailleurs, «la branche assurance sera l’un des vecteurs de notre développement en Afrique subsaharienne», fait savoir le management du groupe Holmarcom. Les implantations devraient se faire à travers des prises de participations majoritaires dans des compagnies existantes ou par une installation en greenfield.
En Bourse, l’action Atlanta affichait une contre-performance annuelle supérieure à 7% en séance vendredi dernier. L’indice sectoriel lui était quasiment à l’équilibre (-0,07%). Sur une période plus longue, le cours de l’assureur a perdu 46% de sa valeur depuis 2009.

 

F. Fa

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc