×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Ouarzazate/Route
La piste du tunnel écartée pour le moment!

Par L'Economiste | Edition N°:4257 Le 17/04/2014 | Partager
Une telle infrastructure nécessiterait 10 milliards de DH
Le ministère se rabat sur une solution low-cost
Revoir le tracé sinueux de la route 9 pour un investissement de 1 milliard de DH

Le tunnel routier de Tizi N’Tichka reliant Marrakech à Ouarzazate est de nouveau relégué aux oubliettes. Le ministère

Le col de Tichka, le plus haut du Maroc, qui culmine à près de 2.300 mètres d’altitude, mérite sa réputation de route des plus ardues

de l’Equipement, du transport et de la logistique vient d’adopter un budget d’environ 1 milliard de dirhams pour la réfection de la route n° 9 qui comprend 186 km reliant les deux villes et connue par le col meurtrier de Tichka. Pour certains, revoir le tracé sinueux de la route 9 est une manière de contourner la voie rapide avec creusement d’un tunnel sous les montagnes du Haut Atlas.
Pour rappel, l’idée était de construire une liaison par un tunnel de la commune de Siti Fatma à El Haouz et qui traverse le douar Essour dans la commune de Tidili. La piste revenue sur le tapis après l’accident mortel survenu sur la route reliant Marrakech à Ouarzazate n’est pas totalement écartée, nuance le département d’Abdelaziz Rebbah. Les études et surtout la recherche des partenaires continuent. Il faut dire que les estimations financières pour la réalisation d’un tunnel pareil dépassent les 10 milliards de DH pour ce tronçon de 10 km. Et en l’absence de ressources, le ministère se rabat sur une solution alternative et low-cost. Maigre consolation pour les opérateurs économiques de la région qui misaient sur la voie rapide pour doper les secteurs économique, touristique et cinématographique, non seulement à Ouarzazate, mais aussi à Errachidia et jusqu’à la province de Tata. En attendant, ces opérateurs et les habitants de la région doivent se contenter d’un projet de réaménagement de la route 9, célèbre par son col de Tichka, le plus haut du Maroc, qui culmine à près de 2.300 mètres d’altitude, et qui mérite sa réputation de route des plus ardues. Dans un

Le terrible accident de 2012 avec 42 morts avait remis sur le tapis la piste du tunnel contournant le col de Tichka. Faute de moyens, cette piste est de nouveau écartée

premier temps, les travaux de réaménagement démarreront cet été par le tronçon reliant Taddarte au col Tichka de 13 km pour un investissement de 200 millions de dirhams. Le ministère a prévu courant 2014 le démarrage des travaux de réfection de deux autres tronçons reliant Agouim à Tichka sur 24,5 km, Taddarte à Touflihte sur 30,5 km.
Parallèlement, il faudra enclencher les travaux sur d’autres tronçons. En effet, ce réaménagement de la route 9 intéresse six provinces (Ouarzazate, Zagora, Tinghir, Errachidia, Taroudant et Tata) et un territoire d’une superficie d’environ 158.000 km² et dont les habitants font face à des enclavements et une nature hivernale très difficile et sont par ailleurs les premières victimes des accidents routiers. On se souvient encore du drame survenu en septembre 2012. Alors qu’un bus descendait de nuit vers la ville ocre, il s’est renversé dans un ravin de 150 mètres de profondeur, laissant peu de chances de survie à ses passagers. Le bilan était extrêmement lourd: 42 personnes sont mortes.

Budget miracle!

Une meilleure connexion à partir de Marrakech pourrait relancer le secteur touristique d’Ouarzazate et doper l’industrie cinématographique

Le concept du tunnel n’est pas nouveau. Il a déjà été au cœur d’un projet des autorités coloniales, mais plutôt pour un tunnel ferroviaire. L’idée était de ramener des charges de manganèse des mines de Tidili. L’on avait même commencé à foncer quelques centaines de mètres. Une étude a été élaborée durant l’ère d’indépendance en 1974, réactualisée à travers une enquête technique et financière, à l’initiative du département de l’Equipement d’Ouarzazate en 1996. Il a fallu attendre 10 ans après, en 2006, pour que le conseil provincial d’Ouarzazate décide de relancer le projet du tunnel de Tichka. Un bureau d’étude a été mobilisé à cet effet, sans suite. Le malheureux accident de 2012 a remis sur le tapis cette piste avant que, faute de moyens visiblement, le ministère ne se rabatte sur une solution alternative en attendant un budget miracle!

De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc