×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    L’Etat consomme 1,6 milliard de DH en carburant!

    Par L'Economiste | Edition N°:4249 Le 07/04/2014 | Partager
    30% de ce montant sont des subventions
    23.663 véhicules dans le parc auto de l’Etat en deux ans!

    Donnée pour être imminente, la circulaire du chef du gouvernement sur le parc automobile de l’Etat tarde à voir le jour.

    La consommation de carburant est restée au-dessus de la barre de 1,6 milliard de dirhams au cours des six dernières années. En 2013 elle est estimée à 1,6 milliard contre 1,7 milliard en 2012 et 1,8 milliard en 2011

    Ce document devra «stopper les abus». Comme annoncée par L’Economiste (cf. édition  N° 4239 du 24/03/2014), le gouvernement s’apprête non seulement à interdire la circulation des «M rouge» durant le week-end mais aussi à rationnaliser le budget «carburant». «Chaque département dispose d’un budget pour couvrir les charges carburant et devra s’y conformer», soutient un haut responsable.
    En attendant le «ménage» promis par le gouvernement, le rapport sur la compensation de la Cour des comptes s’est attardé sur le parc auto de l’Etat. Il renseigne la consommation en carburant ainsi que les subventions dont bénéficie ce parc. Sur les six dernières années, la consommation annuelle moyenne de carburant est de 1,7 milliard de dirhams. C’est l’équivalent d’un tiers du budget de l’Enseignement supérieur. En 2013, cette consommation est estimée à 1,6 milliard contre 1,7 milliard en 2012 et 1,8 milliard en 2011. Une consommation qui a bénéficié d’une subvention de la Caisse de compensation à hauteur de 487 millions de dirhams l'année dernière, 728 millions en 2012 et 857 millions de dirhams en 2011.
    En 2012 et 2011, le cours du pétrole à l’international avait atteint des niveaux importants sans que le gouvernement n’augmente les prix. Ce qui s’était traduit par une intervention importante de la Caisse de compensation pour le soutien des prix.
    Ceci étant, l’Etat n’a pas fait d’efforts importants pour réduire son parc, lequel a évolué de 38% sur les six dernières

    Sur les six dernières années, le parc de l’Etat s’est accru de 38%. Sur les deux dernières années par exemple, l’Etat a acheté 20.777 véhicules contre 1.988 pour les collectivités territoriales et 898 pour les entreprises et établissements publics

    années: Il est ainsi passé de 133.826 véhicules en 2008 à 184.458 en 2013. Un chiffre qui englobe le seul parc géré par la SNTL et appartenant à l’Etat, aux collectivités territoriales et aux établissements et entreprises publics. Sur les deux dernières années par exemple, l’Etat a acheté 20.777 véhicules contre 1.988 pour les collectivités territoriales et 898 pour les entreprises et établissements publics. D’ailleurs, la Cour des comptes a souligné que «le parc public des véhicules demeure important en dépit des mesures prises par les pouvoirs publics pour le circonscrire». En 1998, une réforme a été mise en place avec la cession de 16% du parc au profit des fonctionnaires. De même que l'utilisation des voitures de fonction avait été strictement réglementée: mesures disciplinaires à l’encontre du fonctionnaire tenté d'utiliser le véhicule de fonction à des fins personnelles,… Mais ces dispositions ne sont pas respectées. D’où la promesse du gouvernement de rappeler à l’ordre ses fonctionnaires et de supprimer le cumul de l’indemnité de transport et de l’usage du véhicule de fonction.

    Ce que consomme l’ONEE, l’ONCF…

    Les entreprises publiques opérant dans le secteur marchand achètent directement le carburant sans passer par le système de vignette de la SNTL. C’est le cas de l’ONEE, l’ONCF et l’OCP.   A lui seul, le parc de véhicules de  l’Office national de l’eau et de l’électricité consomme près de 10 millions de dirhams par an. La consommation est subventionnée à hauteur de 3 millions de dirhams en 2013 contre 4 millions et 4,7 millions respectivement en 2012 et 2011. Dans le cas de l’OCP, la Cour des comptes a pris comme hypothèse une consommation moyenne annuelle de 15 millions de dirhams pour le parc automobile non affecté à l’exploitation. A ce niveau la subvention est estimée à 4,5 millions de dirhams en 2013 contre 6,1 millions et 7 millions de dirhams respectivement en 2012 et 2011.  Selon la Cour des comptes, les subventions, dont auraient bénéficié les entreprises publiques, hors parc géré par la SNTL (y compris l’ONEE), au titre de leur consommation de carburants pour le parc de véhicules s’élèvent à 88 millions de dirhams en 2013 contre 122 millions en 2012 et 81 millions de dirhams en 2011.

    K. M. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc