×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Agadir: Universiapolis parie sur la coopération Sud-Sud

    Par L'Economiste | Edition N°:4224 Le 03/03/2014 | Partager
    Partenariat avec la Côte d’Ivoire pour la formation continue
    D’autres projets de collaboration en Afrique en cours

    A droite, Aziz Bouslikhane, président fondateur d’Universiapolis, et Traoré Bamoudien, DG de l'Agefop en Côte d’Ivoire. La convention signée permettra aussi d’accompagner des porteurs de projets dans la création de leurs entreprises

    Dans le développement actuel de la coopération Sud-Sud, le Souss ne veut pas être en reste. En effet, après s’être tourné depuis longtemps vers l’Afrique subsaharienne à travers notamment les exportations de conserves de poisson mais aussi de fruits et légumes, il est question aujourd’hui de consolider ces partenariats commerciaux. Il s’agit aussi de diversifier et renforcer la collaboration en matière de formation. A Agadir, l’initiative de cette coopération Sud-Sud en la matière est privée. Le groupe Universiapolis qui, depuis sa création en 1989 s’est positionné à l’international et notamment dans le continent africain, draine depuis sa naissance de nombreux étudiants subsahariens. Il accueille ainsi des jeunes de plus 15 nationalités du continent africain. Des entretiens et des concours ont lieu chaque année dans divers pays tels le Cameroun, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Mali pour la sélection de nouveaux étudiants. Le nombre d’étudiants d’Afrique subsaharienne dépasse actuellement 500 étudiants sur un nombre de plus de 1.300 inscrits au total. Aujourd’hui, pour s’inscrire dans la droite lignée des directives royales, le management d’Universiapolis ratisse large en Afrique pour développer de nouveaux projets de partenariat en matière de formation et de développement social. Pour l’heure, l’établissement vient de signer, par le biais de son cabinet de conseil et de formation continue "Centaure-Innovation" et l'Agence nationale de la formation professionnelle en Côte d'Ivoire (AGEFOP), une convention-cadre de partenariat. Il est question à travers cette démarche de transmission de compétences et de savoir-faire dans les domaines de l'ingénierie de formation, de l'ingénierie de projet, des formations continues et qualifiantes au profit des compétences ivoiriennes. Il s’agit aussi d’accompagnement des porteurs de projets dans la création de leurs entreprises, précise Aziz Bouslikhane, président fondateur d’Universiapolis. «Centaure-Innovation consolide ainsi une fois de plus son assise africaine et entérine, pour ainsi dire, sa vision stratégique, celle d'essaimer la culture de l'entrepreneuriat et de l'innovation sur le continent africain’’, ajoute-t-il. Pour rappel, le groupe Universiapolis a mis en place, depuis 2012, un centre de recherche avec le centre de recherche public luxembourgeois Henri Tudor. Cette collaboration s’est traduite notamment en la mise en place, à travers le cabinet Centaure-Innovation d’Universiapolis, d’une nouvelle offre de prestations de services en matière de formation continue.

    M. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]economiste.com
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc