×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Le Roi inaugure l’Institut aéronautique

Par L'Economiste | Edition N°:4111 Le 12/09/2013 | Partager
Une nouvelle offre vient enrichir le programme de l’OFPPT
8 filières de formation: Techniciens supérieurs et spécialisés

L’établissement inauguré par le Souverain doit permettre de combler une partie des besoins en formation du secteur de l’aéronautique

LE Souverain a inauguré hier à Nouaceur (Casablanca) l’Institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique et de la logistique aéroportuaire. ISMALA, c’est son sigle, ouvre une nouvelle dimension de l’offre de formation de l’OFPPT. Avec ce nouvel institut, l’Office, présidé par Larbi Bencheikh, poursuit ses efforts visant l’accompagnement de l’aéronautique, un des secteurs structurants et à fort potentiel. Il a nécessité un investissement de 72,2 millions de DH pour offrir 8 filières de formation dans les différents métiers de l’industrie aéronautique.
D’une durée de 2 ans, il est ouvert aux bac+2, bac et niveau bac. Il en va de la maintenance aéronautique (le niveau le plus qualifié) à l’usinage sur machine outils à commande numérique (technicien spécialisé) et matériaux composites en aéronautique (technicien).
Construit sur une superficie de 15.000 m2, dont près de 9.000 m2 couverts, ce pôle de formation constituera un vivier important pour cette industrie à forte valeur ajoutée. Son objectif: «répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées des industriels aéronautiques implantés au Maroc, particulièrement ceux de l’Aéropôle de Nouaceur».
L’aéronautique, un des sept métiers mondiaux du Maroc, figure en bonne place dans le Pacte national pour l’émergence industrielle 2009-2015. Le secteur, en très forte croissance, génère actuellement plus de 9.000 emplois et un chiffre d’affaires de 8 milliards de DH. Une activité en pleine expansion dans le monde. Le secteur truste avec les 5% de moyens depuis 20 ans. Mais la nouvelle configuration de la carte aéronautique mondiale, redessinée par les compagnies low cost, exige de nouveaux sourcings pour conquérir de nouveaux marchés. A ce titre, la plateforme aéronautique du Royaume, «l’une des supply chain les plus compétitives au monde avec 100 opérateurs de référence mondiale» (EADS, Boeing, Snecma, Aircelle, Creuzet, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac, Teuchos, Casablanca Aéronautique, Le Piston Français…), est un player de premier rang. Crise ou pas d’ailleurs, le secteur aéronautique et spatial reste un véritable pôle d’attractivité des investissements pour le Royaume. L’Institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique et de la logistique aéroportuaire, inauguré hier, contribuera à coup sûr au succès du secteur.


B.T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc