×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Assurance/Réassurance
Comment le secteur s’adapte aux nouveaux risques

Par L'Economiste | Edition N°:4050 Le 11/06/2013 | Partager
Il s’agit de risques liés à l’environnement, la technologie, la politique,…
La difficulté d’identification et d’anticipation de certains risques entrave leur couverture

Les catastrophes naturelles connaissent une augmentation alarmante depuis les années 1980. C’est une réelle préoccupation pour les assureurs

La multiplication des catastrophes naturelles, les conflits politiques, mais également les risques liés à la mondialisation ont mis en évidence la nécessité pour les professionnels de l’assurance de s’adapter à de nouvelles classes de risques sur lesquelles les compagnies étaient peu focalisées. La couverture contre ces nouveaux risques était au centre du débat lors de la rencontre organisée par l’Union générale arabe d’assurances (GAIF) et la Société centrale de réassurance (SCR) le 10 juin à Casablanca. Considérés comme des acteurs stratégiques dans la couverture des particuliers et des économies, les assureurs et réassureurs se doivent de déployer les moyens humains et technologiques nécessaires pour accompagner les nouveaux besoins de leurs clients. Aujourd’hui, les nouveaux risques sont difficilement identifiables et s’articulent autour de différents aspects notamment l’environnement, la technologie, le social/politique. Il s’agit essentiellement des risques liés au changement climatique, la pollution, la nanotechnologie, la finance, les pandémies, les cyber-attaques, la violence politique ou encore les produits chimiques toxiques. Seulement, l’absence de preuves constitue une entrave à l’anticipation du risque et donc à sa couverture.
«Pour pouvoir identifier un certain nombre de risques au bon moment et proposer les produits adéquats aux clients, il est nécessaire de travailler en collaboration avec  les chercheurs  scientifiques», relève  Andreas Tacke de Hannover Re. Les catastrophes naturelles connaissent en effet une augmentation alarmante depuis les années 1980. Le réassureur allemand mène a cet effet deux études par an pour évaluer les tendances et les nouveaux risques à gérer et ce en croisant la probabilité d’occurrence et le montant des pertes potentielles.
Les cyber-risques constituent également une préoccupation pour les professionnels. Ils ont augmenté ces dernières années avec l’influence grandissante des réseaux sociaux et la vitesse d’évolution des technologies. Les principales victimes sont les organisations financières, le secteur de l’hôtellerie, et le secteur de la santé. «Il s’agit-là de risques systémiques nouveaux  qui coûtent cher aux entreprises qui ne sont pas couvertes», déclare Cyrus Salesse de Arab Re-Liban. «Il faudra passer de la gestion de sécurité au management des risques et de l’information», ajoute-t-il. Malgré ce risque croissant, le taux de pénétration de l’assurance contre les cyber-risques auprès des entreprises américaines (principales concernées) n’atteint que les 30%.


Imane NAJI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc