×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Souss/INDH
    Priorité à la lutte contre la précarité

    Par L'Economiste | Edition N°:4024 Le 06/05/2013 | Partager
    Une cinquantaine de projets validés par la Commission régionale du développement humain

    Le programme a permis, ces dernières années, à la région de s’équiper de coopératives dédiées à la production et la valorisation des produits du terroir, contribuant ainsi à l’émancipation des femmes dans le rural

    LA lutte contre la précarité et l’exclusion sociale se poursuit dans le Souss-Massa-Draâ. La Commission régionale du développement humain (CRDH), réunie à Agadir en fin de semaine dernière, a validé un total de 54 projets pour un montant global de 60,92 millions de DH dont une contribution de plus de 30,33 millions de DH de l’INDH. A travers la région, ces projets sont répartis entre les préfectures Agadir Ida Outanane (6) et Inezgane Aït Melloul (7) ainsi que les provinces de Chtouka Aït Baha (1), Tiznit (9), Taroudant (3), Ouarzazate (7), Zagora (4), Sidi Ifni (10) et Tinghir (7). D’une manière globale, ils s’inscrivent à hauteur de 60% dans le programme transversal. Ils portent, entre autres, sur l’amélioration des prestations de santé, la scolarisation ainsi que le soutien aux personnes à besoins spécifiques et aux enfants abandonnés.  Et ce à travers la réalisation d’actions à fort impact. Outre le programme transversal, l’attention est donnée également aux actions génératrices de revenus. Un grand nombre de sociétés de personnes a vu le jour dans ce cadre permettant l’auto-emploi à travers des TPE dans le secteur des services, est-il indiqué. En un peu plus de sept ans, le programme, combiné aux actions d’un tissu associatif très dynamique dans le Souss, a généré d’une manière globale du concret. Depuis 2005, le nombre des bénéficiaires n’a cessé de croître.
    Selon Selwa Benkirane, chef de la division des affaires sociales à la wilaya du Souss-Massa-Draâ, le programme compte, depuis son démarrage dans la zone de la préfecture d’Agadir Ida Outanane à elle seule, 299.617 bénéficiaires. Ce sont 323 projets au total qui ont été initiés, dont plus de 95% sont aujourd’hui achevés, indique la responsable. Cette dernière poursuit que l’ensemble de ces chantiers a mobilisé une enveloppe globale de 177,02 millions de DH. Dans des zones bénéficiaires, plusieurs projets mis en œuvre influencent la croissance des indicateurs de santé. Il en est ainsi des projets d’alimentation en eau potable. Ils contribuent également à libérer la femme et particulièrement les petites filles favorisant leur scolarisation. Le milieu des coopératives fait partie aussi des bénéficiaires. Le programme a permis ces dernières années l’équipement de plusieurs entités du genre dédiées à la production et la valorisation des produits du terroir, contribuant ainsi au développement durable des zones rurales.


    De notre correspondante,  Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc