×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Centrale Laitière se mobilise contre la malnutrition

Par L'Economiste | Edition N°:3989 Le 15/03/2013 | Partager
Elle a lancé la 13e édition du programme «Sehaty fi taghdiyati»
Objectif: diffuser les bons principes nutritionnels dans les établissements scolaires

Le programme «Sehaty fi taghdiyati », lancé à Asilah par la Centrale Laitière, cible plus de 4 millions d’élèves de l’enseignement pré-scolaire et primaire

Près de 41% des enfants de  6 à 72 mois souffrent d’une carence en vitamine A, 5% de ceux âgés entre 6 mois et 5 ans manquent de fer. Pis, 16,6% des élèves sont en surpoids et 2,8% sont obèses, ce qui risque de provoquer des maladies chroniques à l’âge adulte. Ces indicateurs, inquiétants, ont conduit la Centrale Laitière à poursuivre son soutien à la santé nutritionnelle en milieu scolaire. Avec le ministère de l’Education nationale, le groupe agroalimentaire a lancé, dernièrement à Asilah, la 13e édition du programme «Sehaty fi taghdiyati». Un programme d’une semaine qui vise à diffuser les bons principes nutritionnels dans les établissements scolaires. Cette année, l’entreprise veut dépasser 4 millions de bénéficiaires de cette action citoyenne contre 3,7 millions l’an dernier. Pas moins de 155.481 enseignants ont été mobilisés à cet effet contre 94.662 en 2012.
La hausse du nombre des enfants et des enseignants s’explique par l’élargissement du programme aux établissements d’enseignement privé et aux élèves du préscolaire. Pour ces derniers, un kit pédagogique adapté à leur capacité de compréhension et d’assimilation a été mis à leur disposition. L’idée est de les initier à la pyramide alimentaire et aux différentes familles d’aliments. Le kit change en fonction des six niveaux de l’enseignement primaire. Les élèves du CE1 seront formés aux 7 grandes familles d’aliments, ceux du CE2 à l’importance du petit déjeuner, ceux du CE3 au rôle des nutriments et leurs bienfaits sur la santé. Leurs camarades du CE4 et du CE5 seront respectivement initiés à l’hygiène alimentaire et à l’importance des produits laitiers. Un récapitulatif général sera dispensé aux élèves du dernier niveau de l’enseignement primaire. L’objectif est qu’en fin de cycle, les enfants adoptent, eux-mêmes, un régime alimentaire équilibré et sain.  En plus du kit, d’autres supports pédagogiques tels que des livrets alliant l’enseignement à des jeux éducatifs sont également proposés. Certains sont destinés aux parents afin de les sensibiliser à cette thématique. En plus de ce programme, la Centrale Laitière s’est engagée pour la 3e année consécutive à financer les travaux de remise en état de l’école qui a accueilli le lancement de cette 13e édition. L’inauguration du nouveau bâtiment est prévue pour octobre prochain. Aussi, l’entreprise s’apprête à lancer la 2e édition du concours «Prix Sehaty fi taghdiyati». Un concours qui récompense le meilleur projet de bande dessinée dans les établissements primaires et secondaires du pays.


H. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc