×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

ZI de Nouaceur: Baisse de régime?

Par L'Economiste | Edition N°:3989 Le 15/03/2013 | Partager
Des industriels dénoncent le délabrement et la mauvaise gestion du site
Le gestionnaire déplore pour sa part l'incivisme de certains copropriétaires
Un taux de valorisation de 38%

La ZI de Nouaceur (262 ha et 620 lots), livrée en 2009, se trouve à proximité de l’aéroport Mohammed V. Le manque de moyens de transport et de points de restauration pèse sur l’attractivité du site. Valeur aujourd’hui, 42% de la surface nette ont été écoulés

Une plateforme industrielle de nouvelle génération aux standards internationaux, des services intégrés, des installations pérennes, une gestion assurée… la zone industrielle de Nouaceur a-t-elle vu trop grand? Selon certains opérateurs, la zone présente plusieurs dysfonctionnements. Côté infrastructures, les signes de délabrement des voieries, qui jusque-là ont peu servi, sont visibles, avec une multitude de trous et de fissures. L’éclairage public, aussi, ne marche que partiellement. Par ailleurs, plusieurs installations électriques auraient été «subtilisées» du site. Aucune trace, non plus, du guichet unique pour les formalités administratives qui avait pourtant été annoncé au départ. Certains endroits, dont un rond-point de 5 ha, se sont transformés en décharge où des déchets sont amoncelés. «Quelque 6 équipes se sont alternées pour assurer la gestion, mais sans que les choses ne s’améliorent», déplore Azzeddine Khenati, secrétaire général de l’association de copropriétaires. Autre problème et non des moindres, la spéculation. D’après des membres de l’association, plusieurs parcelles ont été revendues avec des marges confortables. A titre d’exemple, de petits terrains acquis à 450 DH le m² se sont vendus à 1.800 DH. «L’objectif au départ était de faciliter l’accès au foncier aux investisseurs. Or, certains en ont profité pour spéculer», regrette Mohamed Lasry, membre de l’association. La zone manque, en outre, de moyens de transport et de points de restauration, ce qui pèse sur son attractivité. Du côté de Sapino, l’on rejette toute responsabilité. Le gestionnaire déplore notamment l'incivisme de certains copropriétaires (voir interview page ci-contre). Les industriels, eux, prévoient de se réunir avec le ministre de l’Industrie le 29 mars.
La parc industriel de Nouaceur, livré en 2009, a été développé par Sapino (Société d'aménagement du parc industriel de Nouaceur), un fonds d’investissement constitué de plusieurs institutionnels (CIMR, Mamda, Axa, SNI,…), en partenariat avec le ministère de l’Industrie. Ce dernier a pris en charge les travaux hors-site, tandis que Sapino s’est s’occupée de la réalisation des aménagements in-site. Après la création de l’association des copropriétaires en 2010, présidée par le patron de Sapino, Abdelmajid Tazlaoui, la gestion a été confiée à Prestalys, une filiale d' Onapar (Groupe SNI).
La ZI de Nouaceur a pour objectif d’accueillir 1.400 entreprises et d’assurer quelque 60.000 emplois. Plus de 4 ans de sa livraison, son taux de valorisation est de quelque 38%, selon Sapino. Valeur aujourd’hui, la zone a attiré près de 80 entreprises, avec un potentiel de près de 5.000 emplois.


Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc