×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Marrakech/Radeema
Les dessous des «émeutes des factures»

Par L'Economiste | Edition N°:3942 Le 04/01/2013 | Partager
103 millions de DH d’arriérés pour l’ensemble de la préfecture de Marrakech
Dettes rééchelonnées pour 16.433 usagers dont 900 à Sidi Youssef ben Ali
Des efforts qui coûtent 200 millions de DH à la Régie

Le conflit entre Radeema et usagers a fini par exploser le 28 décembre dernier avec un violent affrontement entre population et forces de l’ordre à Sidi Youssef ben Ali

«Les revendications des usagers de Sidi Youssef ben Ali nous dépassent et l’annulation de la facturation par tranche est une décision nationale», indique d’emblée Mohamed Faouzi, wali de Marrakech Tensift-Al Haouz qui est aussi président du conseil d’administration de la Radeema. Les propos sont tenus lors d’une rencontre avec les médias pour expliquer les origines du conflit qui oppose les usagers du quartier à la Radeema. Conflit qui a fini par un dérapage vendredi 28 décembre avec des affrontements assez violents à la veille des fêtes de fin d’année et aussi quelques troubles au cours des deux premières journées de l’année 2013. Non loin de Sidi Youssef ben Ali, la tentative de membres du mouvement du 20 février de tenir un sit-in en soutien aux habitants de Sidi Youssef ben Ali sur la place Jamaa el Fna, le  1er janvier, a été avortée via une intervention de la police pour disperser les foules.
Derrière ces revendications, la cherté des factures  d’électricité et notamment le système de facturation qui est basé sur le principe des tranches, quatre au total.  Seulement, à  Marrakech, les factures de l’été augmentent rapidement. En effet, face à des températures allant jusqu’à 50 °C, les climatiseurs et les ventilateurs tournent en permanence, notamment depuis que le mois d’août coïncide avec le Ramadan et davantage dans les quartiers populaires où plusieurs foyers utilisent un unique compteur. Si, pour la Radeema, ces factures étaient prévisibles,  la pilule ne passe pas pour les usagers des quartiers populaires (Daoudiat, Massira, Sidi Youssef ben Ali…). Depuis deux ans, ils réclament des révisions et des mesures qui peuvent alléger les factures. «C’est un chantier que nous avons déjà mis en œuvre», explique Hssaine Oudnoun, directeur de la clientèle à la Radeema.  En 2012, la Régie avait adopté des mesures visant à alléger la facturation. A commencer par les frais de coupure d’électricité et d’eau réduits de 50% et l’élargissement du nombre de familles bénéficiant du programme de branchements sociaux tout en offrant la possibilités aux usagers d’une seule maison d’avoir plusieurs compteurs et un rééchelonnement des arriérés jusqu’à 24 mois. Depuis 2012, près de 16.433 usagers ont bénéficié de ces mesures. Ces efforts ont engendré des coûts supplémentaires à la Régie avoisinant 200 millions de DH, précise Oudnoun.   Le montant des arriérés de consommation pour la période allant de  juillet 2011 à janvier 2012 s’élève à 103 millions de DH dont 30 millions pour l’arrondissement de Sidi Youssef ben Ali.

Le dialogue d’abord!

Qui était derrière les affrontements de Sidi Youssef ben Ali? La population a-t-elle été manipulée ou est-ce une réaction spontanée? L’enquête en cours déterminera les véritables fauteurs de troubles du 28 décembre dernier, précise Mohamed Faouzi, wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz. Pour les autorités locales, les forces d’intervention ont tout fait pour éviter les affrontements, préférant le dialogue. Mais ce n’est que lorsque le sit-in a commencé à dégénérer qu’elles sont intervenues.  «Nous allons tout mettre en œuvre pour régler rapidement ce conflit par le dialogue», insiste le wali. 

De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc