×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Aeton positionne un hub régional au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:3675 Le 12/12/2011 | Partager
    15 nouveaux marchés à la charge de la filiale marocaine
    Côte d’Ivoire, Nigeria et Ghana, en tête de pont

    Kassem Benhaddou, DG d’Eaton Maroc, compte s’appuyer sur le bureau de liaison d’Eaton à Abidjan, en Côte d’Ivoire, hérité dans la foulée du rachat de son concurrent à l’époque, MGE, en 2007

    L’américain Eaton, un des leaders technologiques mondiaux dans le secteur des composants et systèmes électriques, vient de fêter ses cent ans d’existence
    Depuis quelques mois, la filiale marocaine a en charge l’Afrique de l’Ouest. Un marché de 294,6 millions de consommateurs, répartis dans 15 pays, formant la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Sa filiale marocaine, Eaton Maroc, qui coiffe jusqu’à récemment l’Afrique du Nord, existe seulement depuis cinq ans. Mais sa grosse ambition en fait déjà «une véritable plateforme sous-régionale», nuance son directeur général, Kassem Benhaddou.
    Comme nombre de managers marocains, Benhaddou appréhende cette nouvelle aventure. Il compte s’appuyer sur le bureau de liaison d’Eaton à Abidjan, en Côte d’Ivoire, hérité dans la foulée du rachat de son concurrent à l’époque, MGE, en 2007.
    Même s’il avoue avoir une bonne approche avec des marchés comme celui du Sénégal, où ses équipes de Casablanca ont déjà participé à des salons sur l’énergie, il reconnaît aussi la difficulté d’asseoir des positions sur le marché ouest-africain.
    Sur le créneau composants et systèmes électriques, les Chinois sont déjà présents avec des prix défiant toute concurrence. Sur la plateforme de Casablanca, positionnée en hub régional, où l’entreprise revendique une part de marché de 57% dans les onduleurs, l’on se dit prêt à en découdre. Les prospections dans ces 15 marchés, en plus de quelques autres pays en Afrique centrale, notamment le Gabon et le Cameroun, bénéficieront du soutien et de l’expertise du groupe. Eaton Corporation est une entreprise diversifiée, spécialisée dans la maîtrise et la transmission d’énergie, avec un chiffre d’affaires de 13,7 milliards de dollars en 2010, soit plus de 109 milliards de DH.
    En plus de son leadership dans les systèmes, assurant la qualité, la distribution et le contrôle de l’alimentation électrique, le groupe est bien présent dans les composants, les systèmes hydrauliques et les services associés pour équipements industriels et mobiles, entre autres. Le plus de son offre pour l’Afrique, où le déficit en énergie électrique surtout est énorme, sera son offre optimisant performance, consommation et sécurité.

    B. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc