×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Electricité
    Elec Expo: Un salon hautement Led

    Par L'Economiste | Edition N°:3663 Le 24/11/2011 | Partager
    Plus de 200 exposants de 18 pays
    Des solutions d’éclairage public via des énergies renouvelables

    Au total, ce sont près de 200 exposants de 18 pays qui présentent leurs produits et solutions sur une superficie de 15.000 m2 d’exposition

    Les professionnels de l’électricité adhèrent aux principes de l’efficacité énergétique. C’est en tout cas l’impression que donne la 6e édition d’Elec Expo (salon de l’électricité, de l’éclairage, de l’électrotechnique et de l’automation industrielle) qui a ouvert ses portes le 22 novembre. En effet, cette année, Elec Expo s’est doté d’un nouveau-né, Ener Event. Un salon dédié aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.
    L’argument est le même auprès de tous les exposants: réduire la consommation et optimiser l’éclairage. La tendance phare de cette année s’articule autour des solutions d’éclairage public avec Led. «Un procédé qui permet de réduire jusqu’à trois fois la consommation d’électricité et d’augmenter la durée de vie des lampes avec un minium d’entretien», souligne le représentant d’une entreprise allemande. Mais comme l’investissement initial est important, les gains en termes de consommation ne séduisent pas tout le monde. D’autres entreprises proposent des solutions bien plus écologiques. C’est le cas de Sol, une entreprise américaine qui allie technologies d’éclairage Led et panneaux solaires. Le résultat est surprenant: des lampadaires totalement autonomes en énergie avec zéro consommation en électricité. «Chaque lampadaire est doté d’un panneau solaire et de batteries qui se chargent au cours de la journée et fournissent les lampes Led en énergie le soir», explique Franck Legardeur, VP Sales international de Sol. L’avantage de ce procédé est qu’il ne nécessite aucun branchement au réseau électrique et donc peut être utilisé dans les zones les plus reculées. L’autre tendance phare se décline via la prolifération des importateurs de panneaux photovoltaïques au détriment de ceux solaires. Les grands noms de la profession comme Nexans, Siemens ou encore Caterpillar ont répondu à l’appel en proposant leur dernière innovation. Les entreprises marocaines ne sont pas en reste. Indeclair, une entreprise d’Oujda, propose des ballasts, qu’elle est la seule à produire localement.
    Au total, ce sont près de 200 exposants de 18 pays qui présentent leurs produits et solutions sur une superficie de 15.000 m2 d’exposition. «Une croissance de l’ordre de 86% du nombre des exposants, atteste que la stratégie d’internationalisation du salon, initiée par la Fenelec, a porté ses fruits», fait valoir Youssef Tagmouti, président de la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables. Malgré la forte présence d’entreprises allemandes et françaises, d’autres nationalités ont pu se distinguer comme la Chine, l’Espagne ou l’Italie. Même le plus petit pays au monde, le Liechtenstein, a été représenté par un exposant. Cependant, la principale cible des entreprises marocaines demeure les pays africains étant donné leur besoin important en électrification. Dans ce sens, une centaine d’homme d’affaires de 15 pays d’Afrique ont fait le déplacement au salon.

    IL. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc