×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Université Hassan II: 25 nouvelles formations diplômantes
    Entretien avec Jaafar Khalid Naciri, président de l’Université Hassan II Aïn Chock

    Par L'Economiste | Edition N°:3619 Le 20/09/2011 | Partager

    «Le projet essentiel de l’université est celui d’offrir la meilleure qualité de services à ses étudiants, tant en termes de qualité de formation que pour la qualité de vie à l’université, qu’il s’agisse de vie culturelle, de vie sportive, de vie scientifique ou de détente», estime Jaafar Khalid Naciri, président de l’Université Hassan II

    Depuis 1947, l’Université Hassan II a comme défi permanent de miser sur la qualité de la formation. Dès cette rentrée universitaire 2011, l’une des actions importantes en matière d’entrepreneuriat sera lancée dans les universités marocaines, il s’agit du démarrage du module d’enseignement dédié à l’entrepreneuriat qui a été mis en place dans l’ensemble des filières de licence des universités. En effet, dans le but de renforcer les capacités d’insertion des lauréats de l’université dans la vie professionnelle, ce nouveau module est introduit au niveau du cinquième et du sixième semestre pour l’ensemble des licences proposées par l’Université.

    - L’Economiste: Quels sont les projets de l’université pour la rentrée 2011?

    - Jaafar Khalid Naciri: Cette rentrée est caractérisée par de multiples dispositions nouvelles destinées à améliorer l’accueil et la qualité des services proposés aux étudiants. Ainsi, les procédures d’inscription ont été à nouveau revues en introduisant une nouvelle démarche d’inscription articulée autour de trois étapes: l’étape de préinscription en ligne, l’étape d’inscription au niveau de l’établissement choisi, l’étape du test de positionnement en langue pour définir les groupes d’appartenance de l’étudiant. Deux périodes d’inscriptions ont été retenues, la première s’est déroulée du 15 juillet au 5 août 2011, la deuxième période est fixée exceptionnellement du 06 au 09 septembre 2011.
    De même, pour cette rentrée, l’université capitalise les efforts réalisés durant les années précédentes et ouvre les portes d’un nouvel internat d’une capacité de 500 places pour les élèves ingénieurs de l’Ensem. De plus, les anciens internats de l’EST et l’Ensem ont été remis à niveau pour améliorer la qualité d’accueil dans ses internats. En outre, de nouvelles formations seront proposées dans les différents établissements de l’université poursuivant ainsi ses efforts d’amélioration de l’offre de formation.

    - Comment concrètement…?
    - Il s’agit de réaliser des extensions et des constructions de nouveaux locaux essentiellement pédagogiques et ce pour permettre l’accueil des effectifs croissants des étudiants ainsi que le remplacement de locaux inappropriés. De plus, un renforcement de l’offre en formation professionnelle pour les licences et les masters a été opéré avec la création de 200 places supplémentaires en licence professionnelle et 250 places supplémentaires en masters.
    En outre, un renforcement de la qualité des enseignements dédiés aux langues et à la communication et des outils de simulation et des technologies de l’information pour les enseignements ont été réalisés. La mise en place d’un système de suivi de l’insertion des lauréats et de zones wi-fi à l’université pour faciliter l’accès internet aux étudiants ont également abouti. Ce ne sont que quelques-unes des actions nouvelles dont la réalisation est prévue pour 2011-2012, avec naturellement le maintien de l’ensemble des activités usuelles de l’université pour les activités sportives, les activités culturelles et les cycles de conférences et séminaires que l’université programme chaque année.

    - Qu’avez-vous fait de l’argent du plan d’urgence?

    - Dans le cadre du programme d’urgence, l’Université Hassan II de Casablanca a disposé d’une enveloppe budgétaire de plus de 400 millions de dirhams pour les quatre années 2009 à 2012. Ce budget a permis à l’université d’atteindre ses objectifs à plus de 90%. Ils portent autant sur l’amélioration d’indicateurs liés à l’accroissement d’effectifs et au rendement interne que sur des indicateurs de résultats liés à l’adéquation formation/emploi et à une recherche scientifique.
    A ce stade, et uniquement en termes de bilan d’étape, l’appréciation est sans conteste clairement positive. Les conditions d’accueil des étudiants et l’offre de formation ont été renforcées par la mise à niveau et la construction de plusieurs nouveaux locaux. De plus, il est à noter que l’université, de 2009 à 2011, a renforcé son parc immobilier de plus de 10.000 m2 couverts. En matière de formation, la rentrée 2010-2011 a connu le lancement de plusieurs formations nouvelles: 25 formations diplômantes nouvelles ont été lancées au cours de l’année passée portant le nombre global de formation que propose l’université à plus de 133 formations accréditées au plan national et plus de 40 formations proposées en diplôme d’université.

    - Quels sont les engagements de l’université par rapport à la promotion de l’entrepreneuriat?
    - L’université, dans sa mission de formation de futurs cadres, doit préparer ses étudiants à relever ces défis et surtout doit leur permettre d’acquérir un état d’esprit particulier, un esprit d’entreprendre, qui leur permettra de devenir acteur vis-à-vis de la société et de leur carrière future plutôt que d’adopter une position d’attente, une position uniquement de consommateur de ce qui leur est proposé par ailleurs. C’est dans ce cadre que l’Université Hassan II de Casablanca a initié de nombreuses actions depuis plus de cinq années. Parmi les actions menées par l’université dans ce domaine, rappelons: l’organisation, au profit des étudiants, de nombreux séminaires et rencontres consacrés à l’entrepreneuriat dont: les entrepreneuriales de l’université, qui ont connu leur deuxième édition en 2011. De plus, des lancements d’appels à projets ont été faits pour la création d’entreprises en octobre 2010.
    De même, de multiples sessions de formation spécialisées pour la création d’entreprises au profit d’étudiants ont été organisées ainsi que la création du guichet Moukaoualati dans l’enceinte de l’université. Il accompagne actuellement 12 porteurs de projets à l’université.

    25.000 étudiants

    L’Université Hassan II de Casablanca, c’est 25.000 étudiants inscrits dans l’ensemble de ses filières (dont 2/3 pour la faculté sciences juridiques économiques et sociales), encadrés par 1.146 enseignants-chercheurs et 700 administratifs. En 2010-2011 ce sont plus de 4.000 lauréats diplômés dont 288 docteurs en médecine, 93 chirurgiens dentistes, 153 ingénieurs, 471 masters dans différentes spécialités, 318 techniciens spécialisés titulaires du diplôme universitaire de technologie, et plus de 2.200 licenciés dans différents types d’études dont plus de 250 diplômes de licence professionnelle. De plus, 250 publications internationales dans des revues scientifiques spécialisées, et 50 soutenances de thèses de doctorats ont été réalisées.

    Propos recueillis par Zineb SATORI & J. K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc