×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    La CCG agrée un nouvel investissement

    Par L'Economiste | Edition N°:3600 Le 22/08/2011 | Partager
    Il concerne 16 projets dans 6 secteurs
    Le montant d’investissement s’élève à 127 millions de DH
    Industrie, tourisme, enseignement… les secteurs cibles

    C’est l’industrie manufacturière qui capte le plus gros des fonds de promotion des investissements destinés aux MRE

    Le Fonds de promotion des investissement, géré par la Caisse centrale de gestion (CCG) et destiné aux Marocains résidant à l’étranger, MDM Invest, finance conjointement avec les banques les projets de création ou d’extension d’entreprises promues au Maroc directement par ces derniers. Dans le cadre de ce fonds, la CCG vient d’agréer le financement de 16 nouveaux projets pour un montant d’investissement de 127 millions de DH. Il s’agit de projets ayant bénéficié de subventions de l’Etat, d’un montant de près de 13 millions de DH et mobilisé un volume de crédit de 52 millions de DH.
    Les porteurs des projets bénéficiaires proviennent pour la majorité de France, de Belgique et du Canada. C’est tout récemment que des projets portés par des MRE en provenance de ce dernier pays sollicitent le financement du fonds. Pour la composante crédit, les porteurs de projets introduisent une demande de financement auprès de leur banque pour évaluer leur «bancabilité». C’est seulement après que la banque sollicite la subvention de la CCG. Ainsi, les porteurs de projets peuvent, au besoin, bénéficier de l’aide des trois partenaires du ministère des Finances, en l’occurrence les fondations IntEnt Maroc, Banque Populaire et Bank Al Amal, moyennant un coût symbolique pour s’assurer de l’implication des porteurs de projets. Le mode d’accompagnement est couplé d’un suivi de 2 ans après la mise en route du projet. Le montage financier des projets combine un apport personnel du MRE demandeur en devises de 25%, une aide de l’Etat de 10% et un financement bancaire pouvant atteindre 65% du coût du projet. Pour promouvoir le fonds, des équipes dédiées du ministère des Finances s’en chargent auprès des MRE.
    Une fois n’est pas coutume. La ventilation sectorielle des projets promus fait la part belle à l’industrie manufacturière avec 27% des montants alloués (voir infographie). Suivent le tourisme pour ses branches hôtellerie et restauration (22%) et l’enseignement privé (17%).
    Le Fonds MDM Invest Maroc, mis en place en 2009 par le ministère des Finances, s'insère dans le cadre d'une batterie de mesures destinées à renforcer et à pérenniser les liens économiques et financiers des MRE avec leur pays d’origine. Ces mesures portent sur l'encouragement de l'investissement, l'aide à l'acquisition et à la construction de logement et l'allégement des coûts des transferts de fonds.

    B. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc