×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agadir: Fin de la crise sociale à Marona

Par L'Economiste | Edition N°:3585 Le 01/08/2011 | Partager
Après une semaine de grève, marins et employés trouvent un terrain d’entente
Un protocole d’accord a été conclu vendredi dernier

La grève des marins de la société Marona a paralysé une trentaine de chalutiers pendant une semaine (Ph. Mokhtari)

LE bras de fer entre les dirigeants de la société Marona sise au port d’Agadir et son personnel navigant a cessé vendredi dernier et ce, suite à des accords entre les parties. Les grévistes, affiliés au syndicat national des officiers et marins de la pêche hauturière (SNOMPH) observaient le mouvement depuis le 23 juillet. Du coup, la grève a paralysé les 38 chalutiers congélateurs. Dans leur cahier revendicatif, les employés demandent «l’augmentation de leur revenu dont le mode de rémunération est resté figée depuis 1990». C’est ce qu’a indiqué à L’Economiste Abderrahmane Lyazidi, secrétaire général du SNOMPH. Selon lui, la question de l’augmentation des revenus de marins était au cœur des pourparlers entre les représentants des marins et les responsables de la société depuis début mai 2011. Mais à la veille de la sortie en mer des bateaux après le repos biologique les accords entre les parties n’ont pas été entérinés(1). De son côté, Jalila Moufquia, déléguée de la pêche maritime à Agadir précise qu’un protocole d’accord a été arrêté entre les parties dans le cadre du dialogue social. C’est grâce à l’intervention du wali Mohamed Boussaïd que les parties sont revenues ces derniers jours à la table des négociations. Selon, Lyazidi, «le principe d’une augmentation des revenus des marins a été entériné vendredi dernier à la wilaya». Le salaire de base mensuel des marins devrait passer ainsi de 2.200 DH à 3.500 DH, souligne le syndicaliste. «Ce salaire est une avance sur les gains des marins, sachant qu’ils sont payés au pourcentage sur le chiffre d’affaire réalisé», ajoute-t-il. L’officier indique également qu’une augmentation du pourcentage sur le CA réalisé a été accordée. Selon lui, la base de calcul du pourcentage de la vente de la capture passera de 90% à 95% du chiffre d’affaire. Mais l’évolution se fera sur trois ans et la hausse totale allouée devrait être atteinte en août 2013. En attendant les parties ont programmé des rencontres biannuelles de manière à assurer la paix sociale au sein de l’entreprise. Les marins de la société devaient reprendre le travail le week-end dernier.


De notre correspondante,
Malika ALAMI
----------------------------------------------------------------
(1) Les dirigeants de Marona sont restés injoignables

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc