×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une desserte Casablanca-Errachidia

Par L'Economiste | Edition N°:1922 Le 22/12/2004 | Partager

. Deux liaisons aériennes hebdomadaires relieront les deux villes . La subvention de la région Meknès-Tafilalet s’élève à 1,2 million de DH par anAprès la ligne Casablanca-Essaouira ouverte en début du mois de décembre, Royal Air Maroc (RAM) récidive. La compagnie aérienne marocaine lance à partir de ce vendredi 24 décembre, deux liaisons hebdomadaires Casablanca-Errachidia. Cette nouvelle ligne, qui permettra aux nationaux de profiter d’un week-end dans cette ville aux grandes potentialités touristiques, participera également dans le développement de la région Meknès/Tafilalet. Cette liaison est le fruit d’un partenariat entre RAM, la région de Meknès/Tafilalet et les opérateurs économiques de la région. “C’est la première fois qu’on assiste à un partenariat pareil dans le domaine du transport aérien. C’est une première nationale”, se félicite Mohamed Berrada, PDG de RAM.“C’est une convention très importante qui va nous permettre de nous ouvrir sur le reste du Maroc et sur les autres pays. Elle va permettre aux touristes, aussi bien nationaux qu’étrangers, de bien connaître notre région et de pouvoir y accéder facilement”, souligne Saïd Chbaatou, président du Conseil régional Meknès/Tafilalet. A 850 DH TTC, aller-retour (tarif de lancement), le nouveau-né du paysage aérien national joindra les deux villes chaque vendredi et lundi. Le programme des vols est étudié pour satisfaire les clients. Le premier vol sera effectué le vendredi à 19h45 à partir de Casablanca pour revenir le même soir à l’aéroport Mohammed V à 22h 15. La deuxième desserte décollera de Casablanca, le dimanche à 20h50 et revient le lundi à 7 heures. Le vol dure une heure. Selon Mohamed Berrada, 850 DH TC aller-retour est un prix de lancement qui permettra le démarrage de la ligne. Le coût réel est aux alentours de 2.000 DH. La différence est supportée par les trois parties signataires de la convention. “On ne peut pas ouvrir une ligne aérienne sans s’exposer à un certain risque que la compagnie seule ne peut pas supporter”, confie Mohamed Berrada. La participation de la région s’élève à environ 1,2 million de DH par an. Soit la somme de 12.500 DH de subvention pour chaque vol. “Mais pour nous, ce ne sont pas des dépenses tout court, ce sont des dépenses d’investissements qui vont nous permettre de faire connaître la région et de développer et renforcer le tourisme”, souligne le président du Conseil régional. Par ailleurs, il est à rappeler que le trafic intérieur Maroc réalisé par RAM a progressé de 11% durant la période allant de novembre 2003 à septembre 2004. La compagnie a transporté près de 608.000 voyageurs à bord de ses vols intérieurs. Pour le seul mois de septembre 2004, la hausse a été de plus de 12% par rapport à la même période de l’année précédente. Ce développement résulte de la multiplication des offres de dessertes et de la densification des fréquences. Les dessertes de Marrakech, Agadir et Fès ont connu les plus fortes évolutions de trafic avec respectivement +17,5%, +12% et +10,5%.Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc