×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tanger-Med: Ce que Maersk prépare pour le port

    Par L'Economiste | Edition N°:1924 Le 24/12/2004 | Partager

    . 200 emplois à terme et un trafic qui devrait atteindre 1,5 million de conteneurs par anLe géant mondial du transport maritime a clairement annoncé ses ambitions pour le Maroc. Maersk a été sélectionné pour la concession du premier quai à conteneurs du futur port de TangerMed en novembre dernier. Il pilote un groupement qui inclut le groupe marocain Akwa à hauteur de 10%. Pour Maersk, l’installation à Tanger est une suite logique de son aventure à Algésiras. “Le port d’Algésiras est arrivé actuellement à saturation, et le site de Tanger est une excellente alternative”, indique Anders Bonaes, du groupe Maersk. A terme, Maersk compte développer une importante activité de transbordement et de transport maritime sur le 1er quai du port de TangerMed qui devrait entrer en service dès la fin du premier semestre 2007. En effet, il s’agit de créer, dès 2010, plus de 600 emplois directs et environ 2.000 emplois indirects, essentiellement chauffeurs, catering, entre autres. L’économie locale devrait bénéficier d’environ une centaine de millions d’euros. Une fois la vitesse de croisière atteinte, le 1er quai à conteneurs du port TangerMed devra connaître un flux de 1,5 million de conteneurs. Pour se faire une idée de ce que pourrait devenir Tanger, le terminal à conteneurs d’Algésiras de Maersk emploie près de 1.500 personnes en plus de 6.000 autres indirectement. Maersk injecterait ainsi dans l’économie locale espagnole pour près de 200 millions d’euros par an.A court terme, “Tanger sera un complément pour Algésiras”, note Bonaes, mais ceci n’empêchera pas le port d’être connecté aux mêmes lignes maritimes que le port espagnol. Le second quai à conteneurs du port TangerMed devrait être soumissionné dans les prochains mois. En effet, TMSA a préféré trancher la poire en deux et concéder le quai à deux entreprises différentes. La concession se fera sur la base des groupements ayant postulé pour le premier quai et n’ayant pas été retenus.A noter que Maersk fait partie du groupe international APM, Moller Maersk, créé en 1904. Ce dernier est le troisième exploitant mondial en matière de trafic, mais le premier en nombre de terminaux. Il exploite en effet 35 sites sur les six continents. Le groupe est présent dans de nombreux secteurs dont la prospection pétrolière. Maersk a en effet signé dernièrement un accord de prospection avec l’Onarep au large de Tarfaya. Les travaux sont actuellement en cours.A. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc