×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Maroc-Espagne
Pêche: Le temps des vaches maigres

Par L'Economiste | Edition N°:1940 Le 18/01/2005 | Partager

. Une cinquantaine de sociétés présentes, surtout à Agadir. Pour la plupart, le chiffre d’affaires baisse constamment depuis 4 ans Malgré l’enterrement de l’accord de pêche avec l’Union européenne et dont ils étaient les premiers bénéficiaires, les Espagnols sont toujours présents en force dans la pêche et les services périphériques au secteur (équipements de bateaux, conteneurs frigorifiques…). On les retrouve aussi en aval, dans la fabrication de conserves et de semi-conserves. La plus importante société dans l’industrie de transformation est Cosarno (groupe Gravilla), une PME installée à Agadir qui emploie 530 personnes, dont 65 permanentes. C’est à elle qu’appartient la marque «Isabel». Si l’industrie de la pêche attire tant les Espagnols, c’est parce que la matière première est disponible tout près, ce qui réduit considérablement les coûts logistiques. Mais il y a aussi l’argument de la main-d’œuvre bon marché, «flexible» et peu protégée, ajoute un opérateur. Le «paradis social» en quelque sorte.. Rareté de la ressourceOn reconnaît aux Espagnols leur apport dans l’organisation des process, confirme le secrétaire général de l’Unicop (Union des conserveurs de poisson). Les sociétés espagnoles apportent non seulement les produits, mais aussi du conseil et du service après-vente. Mais c’est dans la réparation navale électronique et électrique que les opérateurs espagnols sont incontournables. Agadir concentre une noria de PME spécialisées. Lorsque la panne ne peut être traitée sur place, le relais est pris par le port de Las Palmas qui joue ainsi le rôle de plateforme de maintenance navale. La concentration des grands armateurs de la pêche hauturière à Agadir fait de la ville une destination de premier choix pour les PME de service liées à la pêche», souligne Youssef Laghzaoui, technico-commercial chez Motores ABC Marruecos.Depuis quelques années, le secteur est entré dans une période de turbulences marquée par l’absence d’une stratégie claire et lisible par tous les opérateurs. La gestion catastrophique de la baisse des ressources et la difficulté à faire respecter le repos biologique n’ont rien arrangé. Les plans de restructuration s’enchaînent sans effet. Beaucoup de professionnels estiment que l’activité est en crise. Tous les responsables interrogés constatent une baisse de leur chiffre d’affaires. Chez Cosarno par exemple, les ventes ont diminué de 30% entre 2001 et 2003. «Les captures se sont réduites en raison de la rareté de la ressource en mer», affirme Abdelmajid Ayouch, président-directeur général de Cosarno. Même son de cloche chez Frescomar. «Cette baisse du chiffre d’affaires est due à une chute de moitié des captures, conséquence d’une sur-exploitation des réserves halieutiques et une surcapacité», explique-t-il. Même remarque de la part d’un responsable de la société Conav, qui relève une baisse constante de son chiffre d’affaires depuis quatre ans, une baisse qu’elle impute aux arrêts biologiques «imposés par le ministère». Le noyau des PME espagnoles dans la pêche contribue à dynamiser les exportations. L’essentiel de l’activité (captures) est destiné aux marchés extérieurs, «plus intéressants financièrement». Les principaux débouchés sont l’Espagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Europe centrale, les Etats-Unis et l’Amérique latine. Nadia BELKHAYAT

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc