×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

El Jadida: Incendie dans une usine de textile

Par L'Economiste | Edition N°:2079 Le 04/08/2005 | Partager

. L’unité en activité de jour et de nuit emploie 140 personnes Un incendie s’est déclaré, hier mercredi vers 2h20, dans une usine de textile “Jaditex”, sise boulevard Moulay Hafid au centre de la ville. Aucune victime n’est à déplorer, mais les dégâts matériels sont importants. Selon des ouvriers qui travaillaient la nuit, c’est un court-circuit qui serait à l’origine de cet incendie. Malgré des tentatives pour couper le courant, les stocks de fils de tissage et de tissus se sont rapidement embrasés. Sous l’action du feu, le toit en préfabriqué s’est effondré. Il aura fallu plus de 3 heures aux éléments de la Protection civile pour venir à bout des flammes. Pourtant, ils étaient arrivés en force, en moyens et en hommes, et étaient assistés par un camion-citerne des pompiers de l’OCP. De par la nature des stocks, des fumées épaisses se sont dégagées provoquant des suffocations. Une femme habitant dans le voisinage a été incommodée par les émanations et conduite à l’hôpital. Les habitants du quartier ont veillé dehors par crainte de la propagation du feu en direction de leurs habitations. L’usine installée sur les lieux depuis 1979 était en activité 24h sur 24. Pour cela, le travail se faisait par un système de roulement d’équipes. Ils sont 140 ouvriers à travailler dans cette usine.L’objectif était de cerner le feu pour éviter sa propagation, a déclaré un sapeur-pompier. La manœuvre n’était pas aisée car l’usine ne disposait que d’une seule issue de sortie vers la ruelle de l’extérieur. Les mesures de sécurité ne répondent pas à la norme. Des investissements importants ont été consentis pour doter la manufacture de machines modernes, a déclaré un ouvrier. Cependant, les locaux sont vétustes et les mesures de sécurité ne sont pas observées, a-t-il été constaté. Le gouverneur est resté sur les lieux pendant toute la durée des manœuvres, jusqu’au petit matin.M. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc