×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    BCM lance une OPR sur Wafabank

    Par L'Economiste | Edition N°:1786 Le 09/06/2004 | Partager

    . Le programme concerne le reste du capital de Wafabank au prix de 825 DH l’action. Le CDVM donne son accord à l’opération, qui a débuté lundi dernier Dans peu de temps, un autre titre de la cote boursière de Casablanca quittera les écrans de ses traders. Lequel? Wafabank. BCM vient de lancer une OPR (offre publique de retrait), en direction des quelque 53.076 actions encore en circulation sur le marché. Au titre de ses OPE (offre publique d’échange) et OPA (offre publique d’achat), BCM a ramassé respectivement 6.377.624 et 26.937 actions des 6.457.637 que compte le capital de Wafabank, soit 99,18%.Les achats de BCM ont été ouverts le lundi 7 juin, date à laquelle le CDVM a donné son accord pour la recevabilité de l’offre et la reprise de la cotation des deux valeurs BCM et Wafabank. Jusqu’à la séance boursière d’hier, seules 20 actions ont été échangées sur le marché au prix unitaire de 825DH. Le reste des actions est encore détenu par des personnes physiques nationales ou étrangères, qui pourraient ne pas être au courant de ces opérations. Pour ces actions Wafabank non apportées à l’offre, la BCM avait déclaré qu’elles resteront librement échangeables jusqu’à l’annonce de la fusion-radiation.Le prix proposé dans le cadre de cette OPR est identique à celui offert aux actionnaires dans le cadre de l’OPA précédemment initiée par BCM sur Wafabank. Le CDVM souligne dans ce registre “ qu’après examen des méthodes utilisées pour la fixation de ce prix, qu’elles relevaient de critères d’évaluation objectifs, significatifs multiples. De même, ces critères étaient pertinents et usuellement retenus, et correspondaient aux caractéristiques de la société visée ”. L’expert mandaté pour vérifier les éléments ainsi que les calculs ayant permis de déterminer la valeur des titres Wafabank et de s’assurer que les méthodes retenues pour la valorisation des titres sont cohérentes, a conclu “ au caractère équitable du prix offert aux actionnaires minoritaires et confirme que celui-ci a été établi selon des méthodes d’évaluation pertinentes et usuellement retenues, utilisant des critères connus, exacts, objectifs, significatifs et multiples ”. A l’issue de cette opération, BCM envisage de réaliser, durant le quatrième trimestre 2004, une fusion-absorption totale de Wafabank. Notons que ce rapprochement avait déjà bénéficié de l’accord des autorités monétaires et que le ministre des Finances n’avait pas formulé d’objection au projet au regard des intérêts stratégiques nationaux en jeu.


    OPE vs OPA

    Dans ses offres, BCM a proposé pour l’OPA un prix d’achat de 825 DH par action Wafabank et une parité d’échange de 7 nouveaux titres BCM contre 8 valeurs Wafabank pour l’OPE. La détermination du prix d’OPA représente une moyenne des cours maximums des transactions effectuées sur les actions Wafabank sur une période significative. Ce niveau de prix offrait une prime de 25,6%. Environ 98,76% du capital de Wafabank, dont les participations de Wafa Assurance (20,84%), Wafa Corp (15,54%), Crédit Agricole (4,9%), Groupe ONA (20,8%), SNI (2,2%), Sogefi et d’autres investisseurs non recensés au niveau de la Bourse, ont été apportés à l’OPE. Bouchaïb El Yafi

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc