×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    20.000 boîtes de Viagra par mois!

    Par L'Economiste | Edition N°:1780 Le 01/06/2004 | Partager

    . Près de 25 millions de DH de chiffre d’affaires annuel. Pfizer développe une version pour femmesDans le monde, le Viagra a considérablement modifié l’approche diagnostique et physiologique du dysfonctionnement érectile. Mais au Maroc, sa percée demeure timide. Les ventes de ce produit restent nettement inférieures à celles enregistrées à l’international. C’est ce qu’affirment en tout cas les responsables des Laboratoires Pfizer, concepteurs du produit. Au Maroc, seulement quelque 20.000 boîtes sont vendues par mois, générant un chiffre d’affaires de 25 millions de DH annuellement, selon Jalil Boukhsibi, directeur des ventes à Pfizer. Aux Etats-unis, le chiffre d’affaires est de 1 milliard de dollars. Il faut savoir qu’il y a deux boîtes de Viagra: une d’un comprimé, et une autre de 4 . La première est la plus vendue. A priori, les considérations socioculturelles ont la peau dure. Au Maroc, le dysfonctionnement érectile chez les hommes est aussi important qu’ailleurs. Bien qu’il n’y ait pas de chiffres exacts, on estime que 16% des hommes de plus de 25 ans en souffrent, soit 1 million de personnes. Selon les statistiques des prescriptions, 20.000 patients prennent du Viagra au Maroc, alors que le nombre d’utilisateurs à travers le monde est estimé à 23 millions. En réalité, le nombre de patients serait beaucoup plus important au Royaume. Mais la plupart gardent le silence, le dysfonctionnement érectile restant un sujet tabou. Certains préfèrent souffrir plutôt que consulter un médecin.En plus des considérations sociales, les responsables marketing de Pfizer attribuent cela à la méconnaissance du médicament, au système de santé et à l’absence de couverture médicale.En effet, depuis son apparition, le Viagra a été l’objet de controverses. On lui attribue des problèmes cardiaques. Selon le professeur Eric Wespes, agrégé de l’enseignement supérieur en urologie en Belgique, le Viagra ne doit pas être associé à des dérivés nitrés ou des donneurs de NO (Corvasal, un médicament utilisé pour l’angine de poitrine, est le seul donneur de NO existant sur le marché marocain). D’ailleurs, les responsables de Pfizer insistent pour que les médecins ne prescrivent pas les deux médicaments en même temps.Wespes souligne que le Viagra est efficace dans de nombreuses situations pathologiques modérées ou sévères. Après une chirurgie du petit bassin comme après une prostatectomie radicale, le médicament donne d’excellents résultats. Rapidement administré après la chirurgie, il autorise une récupération des érections. Son efficacité se maintient avec le temps. Concernant certains cas de mortalité après l’utilisation du Viagra, Pfizer a mis fin, en mars 2004, à une étude cardiovasculaire longue durée. Selon cette étude, un grand nombre d’informations après la commercialisation et des données d’essais cliniques confirment le profil “d’innocuité cardiovasculaire et totale du Viagra”. Ses conclusions corroborent les résultats auxquels ont abouti les organismes de réglementation de l’Agence européenne pour l’évaluation des médicaments (EMEA), à savoir que le Viagra n’a pas de conséquences spécifiques sur l’activité cardiovasculaire des patients. Concernant la concurrence livrée par l’informel, elle est représentée par les fkihs et les charlatans, à côté de la vente de certaines potions magiques aux vertus aphrodisiaques, connues sous le nom de “Khoudenjal” (www.leconomiste.com). Pour les responsables de Pfizer, le seul moyen de combattre l’informel reste la sensibilisation et la prise en charge des patients. C’est pour cela que les laboratoires s’étaient engagés dans la formation médicale continue des médecins, des pharmaciens et du personnel de la santé. Ils proposaient depuis décembre 2002 le programme “Dialogue et Sexualité”. Il s’agit d’une formation destinée aux médecins généralistes qui se base sur les jeux de rôle, où le médecin se met dans la peau du patient. Le programme, qui vise la formation de 1.000 médecins, avait pour objectif d’instaurer le dialogue entre le médecin et le patient. Les prises en charge psychologiques sont souvent les plus fréquentes. Elles augmentent l’effet du Viagra. Bonne nouvelle pour les femmes, les laboratoires Pfizer sont en train de développer un Viagra pour elles.


    Le Viagra remboursé!

    Le Viagra est remboursé aux fonctionnaires européens, en dépit de son coût élevé (environ 10 euros le comprimé). C’est ce que préconise le régime d’assurance-maladie auquel sont affiliés les salariés de la Commission, du Parlement européen et du Conseil. Le Viagra est remboursé à raison de six pilules par mois.Mohamed AKISRA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc