×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Vaccins: Bruxelles défend sa stratégie

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5921 Le 07/01/2021 | Partager
Des contrats avec plusieurs fabricants pharmaceutiques

Bruxelles négocie une commande de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech, en plus des 300 millions déjà agréées, selon un porte-parole de la Commission européenne. L'Agence européenne du médicament (EMA) pourrait se prononcer rapidement sur le vaccin Moderna, dont l'UE a commandé un total de 160 millions de doses.

vaccins-covd-021.jpg

Malgré des vaccinations lancées le 27 décembre dans plusieurs pays d'Europe, ces campagnes avancent plus lentement qu'aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou en Israël, est-il constaté  (Ph. AFP)

La campagne de vaccination a commencé fin décembre dans la plupart des pays de l'UE, après le feu vert de l'EMA au vaccin Pfizer-BioNTech, mais la lenteur du processus suscite des critiques. L'Union a reconnu une «insuffisance des capacités de production, tout en soulignant que c'était un problème mondial».

La flambée des infections y a conduit certains pays à prolonger les restrictions, comme l'Allemagne et le Danemark. Les campagnes de vaccination ont parfois suscité des polémiques croissantes, comme en France. Hors UE, le reconfinement total de l'Angleterre est entré officiellement en vigueur mercredi.

D’autre part, «le premier vaccin chinois officiellement approuvé contre la pandémie Covid-19 est efficace contre les nouvelles souches du virus», a assuré l'un de ses concepteurs. Le vaccin mis au point par le laboratoire public Sinopharm avec sa filiale China National Biotec Group (CNBG) a un taux d'efficacité de 79%, a annoncé le groupe pharmaceutique, juste avant de recevoir une approbation «sous conditions» pour la mise sur le marché de l'injection. Il est à rappeler que le Maroc a annoncé «avoir commandé 65 millions de doses des vaccins chinois Sinopharm et britannique AstraZeneca», selon les médias.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc