×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La saga Astérix se poursuit depuis plus de 60 ans

Par L'Economiste | Edition N°:5921 Le 07/01/2021 | Partager
Le 39e album attendu pour l’automne prochain
Petit Gaulois, phénomène planétaire avec près de 400 millions d’albums vendus
asterix-021.jpg

Le dessinateur et auteur français Albert Uderzo (disparu en mars 2020), créateur avec Goscinny d’Astérix, pose à côté d’une découpe en carton des principaux personnages à Paris le 12 octobre 2015 pour la sortie de  l’ album «Le Papyrus de César» (Ph. AFP)

C’est le 21 octobre prochain que le 39e album d’Astérix sortira, vient d’annoncer le scénariste Jean-Yves Ferri, devenu l’un des «pères» de l’irréductible Astérix avec le dessinateur Didier Conrad. Le petit Gaulois, phénomène planétaire aux plus de 400 millions d’albums vendus, revient donc pour une nouvelle aventure.

«Il s’agit d’un album-voyage, puisque la dernière aventure se passait au village. Astérix et Obélix partiront pour une destination inédite (...) ce pays n’existe pas vraiment aujourd’hui en tant que tel», a indiqué le scénariste.
«Chaque album est un petit pas pour amener un peu de neuf. Et Obélix continue sa lente évolution psychologique», a-t-il ajouté.

«Dans les années 1960, Albert Uderzo et René Goscinny pouvaient rire des étrangers, caricaturer les Anglais avec leurs grandes dents, les Grecs avec leur profil grec. L’ambiance était bon enfant. Aujourd’hui, il faut presque un dictionnaire sur son bureau pour savoir sur quoi on a le droit de plaisanter ou non», a-t-il dit.

Le 38e album, «La fille de Vercingétorix», par Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, a été le livre le plus vendu en 2019 en France, et de loin. Depuis 2013, les héros imaginés il y a soixante et un ans par René Goscinny et Albert Uderzo  (décédés respectivement en novembre 1977 et en mars dernier) alternent entre une aventure au village et un voyage.

«Il était tentant de parler du coronavirus qui touche le monde entier, mais j’ai laissé ça de côté. L’épidémie, c’est un sujet triste, plein d’anxiété. Il vaut mieux rire d’autre chose et souhaiter qu’à la sortie de l’album on ait enfin tourné la page», a encore souligné Ferri. «Malgré tout, vous trouverez peut-être une allusion à une potion qui ressemblerait à un vaccin ou quelques petits clins d’œil».

Interrogé s’il avait pu échanger avec Uderzo sur cet album avant sa disparition, il a indiqué qu’«il a pu prendre connaissance du nouveau thème». «Il approuvait l’histoire, il nous encourageait. Contrairement à ce qu’on peut croire, Albert n’était pas sur notre dos à tout contrôler».

En octobre dernier, «Le Menhir d’or», une aventure méconnue d’Astérix restaurée à partir d’un «livre-disque» de 1967, est sortie en deux volets: album papier et version audio. Si cet épisode n’est pas inédit, peu de lecteurs le connaissent. Car rapidement après la sortie de ce vinyle avec cahier illustré, «cette aventure unique est devenue quasiment introuvable», expliquent les éditions Albert René.

Sur un scénario de René Goscinny, «Le Menhir d’or» raconte le parcours d’Assurancetourix - le villageois qu’on fait taire à tous les banquets tellement il chante mal - lors d’un concours de bardes gaulois. Pour l’album de 48 pages, les dessins d’Albert Uderzo, disparu en mars dernier, ont été entièrement retravaillés aux normes de qualité actuelles.

                                                                  

Un mythe et du business

asterix-2-021.jpg

Toute la Gaule est occupée par les Romains, sauf un village... Celui d’Astérix et Obélix. Leur druide, Panoramix, fabrique une potion magique qui les rend invincibles. L’histoire se passe en 50 avant Jésus-Christ.
Indémodable, Astérix a traversé les années... sans une ride.  Paru dans le magazine Pilote entre octobre 1959 et juillet 1960, le premier album a été publié en octobre 1961. Depuis sa création, près de 400  millions d’albums se sont écoulés dans le monde, traduits dans 111 langues et dialectes. En janvier 2017, une planche signée Uderzo tirée de l’album «Le devin» s’est vendue à plus de 319.000 euros lors d’une vente aux enchères réalisée par la maison Sotheby’s. Astérix est un véritable mythe et un symbole international pour toutes les générations. La BD qui porte son nom est depuis 60 ans un phénomène de l’édition. S’ajoutent une dizaine de films, un parc de loisirs à son nom, des produits dérivés…

Synthèse avec AFP

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc