×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca: L’interminable chantier de la trémie des Almohades...

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5877 Le 03/11/2020 | Partager
La plus longue trémie du Maroc bat des records de retard
Le délai de livraison initial est largement dépassé

Ouvrira, ouvrira pas ... Les Casablancais attendent avec impatience l’inauguration de la trémie Almohades. Le chantier de la plus longue trémie du Maroc (2,2 km) s’éternise. Elle devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année, selon des sources concordantes.

casablanca-tremie-des-almohades-077.jpg

Les travaux de bitumage sont visiblement entamés dans la trémie Almohades (Ph. Jarfi)

L’ouvrage, financé dans le cadre du plan de Développement du Grand Casablanca (PDGC), devait être prêt en 2019 selon le calendrier initial. Mais à l’instar de plusieurs projets, initiés dans le cadre du PDGC, rien ne filtre sur la date précise d’ouverture.

En attendant, la circulation aux abords de la trémie, située non loin de la mosquée Hassan II et de la Marina, n’est pas des plus aisées. Le trafic est perturbé par la lenteur des travaux sur cet ouvrage, démarré en juillet 2017 (cf. édition du 26/07/2017). Entre-temps, plusieurs projets de trémies ont été achevés et livrés, dont certains avant même  les délais impartis (comme la trémie Gandhi).

A noter que plusieurs projets d’ouvrages d’art, initiés par la SDL Casa-Transports ont abouti à temps. C’est le cas à titre d’exemple du «Nœud A» en face de l’OCP avec un total d’une dizaine de ponts et 2 trémies, celles de la route d’Azemmour et d’Aïn Sebaâ. Mais l’on ne peut en dire autant d’autres projets ayant accusé un retard de livraison et qui même après la fin des travaux ne sont pas inaugurés (comme le Grand théâtre ou le parc Ligue Arabe).

Il va sans dire,  la trémie Almohades est sans commune mesure avec les autres projets réalisés jusqu’ici à Casablanca, de par son envergure et surtout les sommes engagées pour son aménagement.

casablanca-tremie-des-mosqueh2-077.jpg

Les travaux de réhabilitation de la trémie Mosquée Hassan II sont déjà engagés. Elle est située dans le prolongement de la trémie Almohades en allant vers boulevard Zerktouni. (Ph. Jarfi)

Ce retard est-il dû à une crise sanitaire (effet confinement) ou financière? « Ni l’un ni l’autre, la finalisation de l’ouvrage est tributaire de la restauration de la trémie Hassan II», assure une source bien informée. En effet, cette trémie jouxtant la mosquée Hassan II (située dans le prolongement d’Almohades) nécessite des travaux de mise à niveau. A l’issue des travaux, les automobilistes pourront emprunter les 2 trémies reliant les boulevards Zerktouni et les FAR.

casablanca-tremie-des-marina-077.jpg

La circulation est déviée depuis des années sur l’axe situé en face de l’entrée du Marina Shopping Mall (Ph. Jarfi)

Pour rappel, la réalisation de ce projet, dont le coût global s’élève à 820 millions de DH, est confiée au turc Makyol. Ce montant est réparti entre plusieurs partenaires: DGCL (270 millions), CUC (60 millions), Wessal Capital Asset Management  (250 millions) et Al Manar Development Company (240 millions). C’est la SDL Casa Aménagements qui assure la maîtrise d’ouvrage déléguée. La trémie des Almohades (du nom du boulevard qu’elle longe) doit relier la mosquée Hassan II, la marina et la gare Casa-Port au Bd des FAR.

Elle devra contribuer à fluidifier le trafic sur cet axe  emprunté par 35.000 à 40.000 véhicules/jour vers la corniche, bd Zerktouni… Le  projet  consiste  en  la  construction  d’une  trémie  dénivelant  tous  les  carrefours le long des boulevards les Almohades, Sidi Mohammed Ben Abdellah et Zaid ou Hmed et débouchant sur l’avenue des FAR après le carrefour Zelaqa. L’aménagement concerne un tracé qui totalise un linéaire de 2.270 m dont 1.890 m en souterrain.

Aziza EL AFFAS

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc