×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Berkane: Le miel de Béni Snassen cherche label

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5789 Le 24/06/2020 | Partager
Création d’un GIE et d’une nouvelle unité d’extraction du miel
La production passe de 4 à 7 kg/ruche, objectif 10 tonnes/an pour les 4 coopératives
miel-de-beni-snassen-089.jpg

Les différents arômes et parfums (eucalyptus, romarin, oranger, jujubier, lavande, etc., sont tous d’origine naturelle et locale (Ph. A.K)

Favoriser le développement des activités génératrices de revenus dans le monde rural est l’affaire de plusieurs intervenants, notamment au niveau de la province de Berkane. Dans cette région, l’initiative est portée par l’Agence de développement de l’Oriental qui pilote deux programmes de valorisation des produits du terroir en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

À cet effet, un Groupement d'intérêt économique (GIE), «Miel Oriental», vient d’être créé pour contribuer à la réduction des coûts, augmentation de la production, mutualisation de l’investissement, partage de l’information et contribution à l’émergence d’une chaîne de valeur autour de la filière apicole.

Toute une batterie de mesures à l’auto-emploi et à l’ancrage de l’esprit entrepreneurial a été mise en place. Le but étant de regrouper les apiculteurs en coopératives et mettre fin aux pratiques qui négligent les mesures de sécurité sanitaire en relation avec des marchés exigeants. 

L’objectif est également de sensibiliser les producteurs à travailler en réseau et à créer leurs propres coopératives, précise-t-on auprès de l’Onudi. Pour le moment, ce GIE compte 4 coopératives réunissant 30 membres avec exploitation d’une unité d’extraction/conditionnement moderne et augmentation du nombre des ruches à plus de 900 unités.

Cette mutualisation des efforts a directement impacté sur la production. Elle est passée de 4 kg de miel par ruche à plus de 7 kg/ruche et au final l’espoir est d’atteindre une production de 10 tonnes par an, pour améliorer les revenus et renforcer la place du miel du terroir des Béni Snassen sur les marchés nationaux et internationaux. Désormais ce miel de terroir est un produit compétitif répondant aux normes de labellisation, de traçabilité et de production biologique.

«L’appui de l’Agence de l’Oriental et de son partenaire onusien avec un budget de 650.000 DH a permis de renforcer les capacités des techniques de productions, de gestion des stocks, d’emballage, de packaging, de conservation du produit fini», confie à L’Economiste Hannou El Kebir, directeur du pôle développement local à l’Agence de l’Oriental.

Les adhérents à ce groupement ont gagné en gestion sociale et solidaire via une prise en compte structurée de leur environnement productif (filière) et institutionnel, et constitué une force de proposition en mesure de développer la filière.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc