×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Coronavirus - Le Maroc passe au stade 2

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5723 Le 20/03/2020 | Partager
61 cas confirmés jeudi 19 mars en fin de matinée
Plus de 2.000 appels aux centres d’appels mis en place par le ministère en une seule journée
hopital-public-023.jpg

Après la mise à contribution des cliniques privées, des établissements relevant de l’armée et des centres d’intérêt général, la capacité litière pour la prise en charge des personnes atteintes du virus a été renforcée, passant à 1.640 lits de réanimation. La création de 250 nouveaux lits est également programmée (Ph. Bziouat)

Les traits tirés, Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, a fait le point sur la situation épidémiologique au Maroc, lors d’une conférence de presse retransmise en live, mercredi dans la soirée. Le ministre annonçait l’apparition de nouveaux cas portant le bilan à 54 personnes atteintes de coronavirus au Maroc. Un bilan qui s’est alourdi jeudi en fin de matinée, de nouveaux cas testés positifs, soit un total de 61 personnes.

Pour le ministre de la Santé, «les prochains jours seront décisifs». Certes, «la situation est sous contrôle pour l’instant, mais l’apparition de cas isolés de contamination exigent de nous plus de mobilisation et de solidarité afin d’endiguer la propagation du virus», a-t-il expliqué. Les appels se sont multipliés pour respecter les consignes du département de la Santé, notamment l’obligation du confinement sanitaire, annoncée depuis quelques jours.

Saâdeddine El Othmani a insisté, au début de la réunion du Conseil du gouvernement, sur le maintien de la vigilance, car «personne ne peut prévoir l’évolution de la pandémie durant les prochains jours». Ceci est d’autant plus important que la contamination est désormais locale.

Ait Taleb a fait état de 1.362 personnes ayant été en contact avec les cas confirmés. Résultat: «quand apparaissent des cas locaux, le chiffre va probablement augmenter», a mis en garde le ministre, qui a insisté sur l’importance du respect de l’isolement sanitaire dans les domiciles, particulièrement durant cette période transitoire. Car, l’apparition de ces «foyers locaux de contamination annonce probablement la fin de la phase 1 et l’entrée dans la phase 2», a-t-il expliqué.

Face à la multiplication des fake-news concernant l’apparition de nouveaux cas ou de foyers de contamination, un nouveau dispositif d’information sur la propagation du virus a été mis en place. Ait Taleb a annoncé le lancement d’un nouveau portail dédié aux informations sur la maladie (www.covidmaroc.ma). Ce site web interactif comporte les informations actualisées du nombre des cas atteints, centralise les communiqués autour de cette pandémie, en plus de rubriques de conseils.

Selon le département de la Santé, ce portail «fournira toutes les données et statistiques relatives à la situation, via une carte interactive montrant le bilan des cas, répartis par régions et par villes. Il donne également accès aux sites de consultation médicale et les services hospitaliers qui se trouvent sur le territoire national.

Concernant les lignes téléphoniques mises en place, notamment Allo Yakada et Allo Samu 141, le ministre a indiqué que durant la journée du mercredi dernier, il y a eu plus de 2.000 appels des citoyens. Néanmoins, plusieurs citoyens affirment avoir essayé de joindre ces centres d’appel à plusieurs reprises, sans aucune réponse.

Au niveau du dispositif médical, Ait Taleb a rassuré quant au renforcement des moyens mobilisés pour la prise en charge des patients. Actuellement, 44 hôpitaux réservés à l’accueil des cas de contamination par le coronavirus sont disponibles. Parallèlement, 32 centres de consultations spécialisées ont été également mis à contribution. La capacité des lits de réanimation pour la prise en charge des cas aigus de corona-virus est également suffisante, selon le ministre.

Aujourd’hui, le Maroc compte 1.640 lits de réanimation, dont 684 dans le secteur public et 504 dans le privé. S’y ajoutent 70 lits dans les structures médicales militaires et 132 dans les établissements d’intérêt général. La capacité litière pour la prise en charge en réanimation des personnes gravement atteintes sera renforcée par la création programmée de 250 nouveaux lits.

Scénarios

Après avoir atteint 61 cas hier jeudi en fin de matinée, le Maroc se prépare à passer au stade 2 dans la gestion de la pandémie du coronavirus. Dès l’apparition des premiers cas, le ministère de la Santé avait annoncé les scénarios prévus dans le cadre du Plan national de vigilance et de riposte contre le Covid-19. Le stade 1 concerne l’arrivée de cas en provenance des pays où le virus s’est propagé. Les estimations tablaient sur 200 cas suspects et 50 cas confirmés. Pour ce qui est du stade 2, les prévisions concernent un nombre important de cas, avec des situations de clusters ou de foyers locaux. Cela concerne des estimations de 2.000 cas suspects et 500 cas confirmés. A ce niveau, le Plan prévoit des actions pour contenir le virus et de réduire le nombre des décès. Cela s’accompagne d’une recherche active parmi les clusters pour confirmer les situations suspectes via des tests en laboratoire. Le stade 3 sera activé lorsque la situation passe à un niveau d’épidémie, soit 10.000 cas confirmés. A ce niveau, l’objectif est de contrôler l’épidémie, de garantir la continuité des services sanitaires et de réduire le nombre des décès. Les efforts devront également être concentrés sur les mesures d’hygiène collective, la sensibilisation et la communication.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc