×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Aéronautique: Lisi Aerospace Creuzet Maroc change d’actionnaire

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5565 Le 26/07/2019 | Partager
    Acquisition par l’allemand Quantum Capital Partners
    Le groupe auquel il appartient réduit la voilure
    lisi-aerospace-065.jpg

    Lisi Aerospace cède l’intégralité de ses actions dans son unité de Casablanca (Ph. FS)

    Lisi Aerospace Creuzet Maroc, filiale du Groupe français Lisi, passe sous le giron du gestionnaire de fonds d’investissement Quantum Capital Partners, filiale du groupe allemand Quantum. La raison est que l’industriel français se sépare de ses activités chaudronnerie et assemblage. Il compte ainsi consolider son activité fixations et se concentrer sur les pièces primaires complexes issues des technologies stratégiques, activité dans laquelle il entend se développer.

    L’annonce a été faite via un communiqué dans lequel le groupe explique avoir réalisé de façon définitive la cession de l’intégralité des actions de deux filiales: Indraero Siren et Lisi Aerospace Creuzet Maroc. Leurs activités principales sont la chaudronnerie et l’assemblage d’aérostructures.

    La première est localisée à Argenton sur Creuse et Déols (France) où elle emploie 422 employés. La seconde est, quant à elle, basée à Casablanca où elle emploie 283 salariés sur 12.000 m2 construits. L’ensemble a réalisé un chiffre d’affaires de 61 millions d’euros en 2018, s’appuyant sur des positions significatives chez Airbus et Safran. Contacté par L’Economiste, le management de Lisi Aerospace explique: «Nous souhaitons concentrer nos ressources financières et managériales aux composants spéciaux issus des technologies de formage, de forge et d’extrusion – la chaudronnerie et l’assemblage ne font pas partie du focus stratégique».

    Cependant, le groupe français ne communique pas sur les modalités de cession. «Le site de Casablanca a retenu l’attention de Quantum Capital par ses performances opérationnelles, la qualité de son équipe, de ses infrastructures et de ses qualifications. Le développement de clients-clé comme Safran et Airbus ainsi que le service de la Supply Chain locale en plein essor nous ont paru au cœur des préoccupations de Quantum Capital», soutient Jean-Louis Colders, directeur général de Lisi Aerospace.

    Depuis sa création en 2008, le groupe Quantum a racheté diverses entreprises auprès de grands groupes mondiaux tels que Robert Bosch, Stora Enso, Dürr, Airbus, Nestlé, Mahle, Tenneco et Norsk Hydro. Avec plus de 25 acquisitions réalisées depuis 2014, le groupe allemand est l’un des investisseurs les plus actifs de son secteur.

    A travers cette dernière opération, Quantum Capital Partners affiche son ambition d’accélérer son développement en regroupant l’ensemble de ses activités aéronautiques sous une même enseigne, Aviagroup Industries. L’objectif étant de faire pleinement jouer les synergies opérationnelles et viser une taille critique supérieure à 100 millions d’euros.

    Le groupe français réduit la voilure, mais ne part pas du Maroc. En effet, Lisi Aerospace exploite un second site, cette fois-ci basé à Tanger. Ce dernier ne fait pas partie du périmètre cédé et appartient au dispositif industriel fixations, activité historique du groupe Lisi Aerospace – son développement est indexé sur la croissance de cette activité. «La branche est actuellement en reprise après une année 2017 plus tendue où nous avons subi des ajustements de Supply Chain de la part de nos donneurs d’ordres», précise Jean-Louis Colders.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc