×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Université citoyenne: Prête pour la 22e édition

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5431 Le 15/01/2019 | Partager
    La Fondation HEM promet un programme riche et varié
    Des cours sur la vie politique, l’économie, gestion d’entreprise, la pensée et la société
    hem-ecole-031.jpg

    Dans le cadre de sa politique de développement de la connaissance, HEM a mis en place, depuis plus de 20 ans, l’Université Citoyenne. Un concept unique au Maroc qui a été repris par la Fondation HEM, lors de sa création (Ph. HEM)

    Fondée il y a une vingtaine d’années par le groupe HEM, l’Université Citoyenne qui vise à élargir la connaissance et le savoir à tous, a été reprise par la Fondation du groupe. Ce concept philanthrope propose des cycles de séminaires gratuits, certifiants, ouverts au grand public.

    Aucun pré-requis préalable n’y est obligatoire. Concrètement, l’Université citoyenne se présente sous forme de cours pluridisciplinaires d’initiation et de sensibilisation qui regroupent des thématiques d’actualités, socioéconomiques, managériales, sociétales et politiques.

    Pour cette 22e édition, la Fondation HEM a conçu un programme riche en apprentissage et en débats. Ces séminaires gratuits s’étalent sur un trimestre, de janvier à mars 2019. Ils sont déployés dans huit principales villes du Maroc, à savoir: Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Tanger, Tétouan, Fès.

    Nouveauté pour cette année, le programme est élargi, pour la première fois, à Meknès. L’université citoyenne compte trois thèmes majeurs sélectionnés sur la base de la conformité avec l’actualité du pays. Il s’agit de l’institution, vie politique et droits humains, l’économie et gestion d’entreprise et la pensée et société. Chacun de ces thèmes englobera des séminaires dédiés. Au final, chaque cycle comprendra 9 séminaires. Pour décrocher une attestation d’auditeur, les participants doivent avoir suivi au minimum 80% du programme.

    Ainsi, l’on retrouve dans le programme des cours sur: l’histoire du Maroc, les finances publiques, le management des organisations culturelles, la transition démocratique au Maroc, mais aussi des séminaires sur l’impact du boycott sur l’économie marocaine, l’harcèlement sexuel, la liberté du culte et la philosophie.

    «A travers l’université citoyenne, nous voulons fonder une société libre et ouverte. Nous misons, sur le savoir, l’apprentissage et la découverte. C’est ainsi que nous pourrons développer une culture de pluralité, de débat et de citoyenneté active», souligne le management du groupe.

    Les cours sont administrés par des personnalités du monde politique et économique, des universitaires de renom et des experts. Parmi eux l’on retrouve, Driss El Yazami, Nabila Mounib, Najib Akesbi, Hassan Aourid, Philip Mikos, Ahmed Azirar, Hassan Rachik, Noureddine Saïl ... et bien d’autres grands noms.

    Pour rappel, en 2018, l’université citoyenne a connu plus de 6.200 participants qui ont suivi une cinquantaine de séminaires. 690 certificats d’auditeurs ont été délivrés durant cette année. Depuis sa création en 1998, plus de 660 séminaires ont été dispensés, à quelque 47.000 inscrits et plus de 6.181 certificats d’auditeurs ont été remis.

    T.E.G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc