×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Attention, la concurrence nous rattrape

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5360 Le 28/09/2018 | Partager
    Gros retour de la région Mena chez les TO français
    La Turquie et la Tunisie reprennent des couleurs après des années de crise
    Les tendances de l’hiver annoncent des hausses de 28% pour la destination Maroc
    tourisme_concurrence_1_060.jpg
     

    C’est dans un contexte très favorable que s’est achevé ce 28 septembre le salon du tourisme IFTM/Top Resa. Après deux années plombées par les attentats, la crise économique, la progression touristique estivale a été significative. Elle a été 10,3% pour les TO français selon le baromètre du syndicat des entreprises du tour operating (Seto) présenté en marge du salon.

    Cette progression s’est traduite par un volume d’affaire de 1.974 millions d’euros en hausse de +7,7. Et c’est la Grèce qui a cartonné cet été occupant la première place du classement des destinations les plus vendues, sur le segment du moyen-courrier. L’archipel des Canaries pointe à la 2e place avec 132.982 visiteurs français.

    Outre des destinations-phares de l’Europe du Sud qui continuent d’attirer toujours plus de vacanciers français, l’Afrique du Nord a effectué un retour en force dans les ventes de 2018 avec des hausses de 41%. Bien qu’elles aient connu des situations de crise, les destinations touristiques comme la Turquie, la Tunisie et l’Egypte sont en train de reprendre des couleurs avec des croissances respectives de 56%, 83% et 106% pour les voyages à forfait.

    Les premières tendances pour l’hiver sont tout aussi bonnes pour le Maroc et pour d’autres pays d’Afrique du nord. Sans surprise, le Maroc devrait cartonner pour les fêtes de fin d’année et les TO ont déjà 8.350 commandes. Mais attention, la Tunisie et la Turquie sont en train de nous rattraper. Face donc à ces destinations concurrentes, le Maroc ne peut se pavoiser de ses arrivées en plus (12%).

    On aurait pu faire plus si la saison estivale n’avait pas été perturbée. Le Seto le confirme: les problèmes de transport intervenus dans plusieurs destinations ont pesé de leur poids dans ces réalisations. Ainsi, d’après le Seto, la grève des pilotes de la RAM a engendré plusieurs annulations de vols et de voyage. Il faut noter cependant que les canaux d’achat se sont fortement diversifiés depuis quelques années en France et dans les autres pays européens.

    tourisme_concurrence_060.jpg

    Le Maroc a réalisé une hausse de 12% et en face, la Tunisie qui avait subi de sérieux revers durant les trois dernières années a réalisé une progression de 83%, attirant même plus de touristes français durant la même période

    Les touristes passent de moins en moins par les TO pour composer leur voyage et la tendance est à l’achat direct et personnalisé en ligne. Pour l’ONMT, les TO représentent 30% du volume des touristes qui visitent le Maroc, mais traduisent cependant la tendance pour les autres canaux.

    Globalement et à en croire les statistiques de l'observatoire du tourisme marocain, les arrivées françaises ont enregistré une hausse de 10% avec près de 1,5 million de touristes français qui ont visité le Maroc. D’après l’ONMT, les réservations pour le reste de l'année s'annoncent bonnes.

    Cette tendance haussière s'explique aussi par l'augmentation substantielle de la capacité aérienne vers le Maroc. Les compagnies aériennes low cost comme Ryanair, Easyjet, Air Arabia ont augmenté leur capacité aérienne à destination du Maroc de près de 17%. Transavia vient de renouveler son contrat avec l’ONMT pour développer davantage sa présence au Maroc.

    tourisme_concurrence_3_060.jpg

    Les premières tendances pour l’hiver sont tout aussi bonnes pour le Maroc que pour d’autres pays d’Afrique du nord. Sans surprise, le Maroc devra cartonner pour les fêtes de fin d’année et les TO ont déjà 8.350 commandes (Ph L'Economiste)

    «Un partenariat couronné par la consolidation de la ligne reliant la capitale française à Dakhla. Cette ligne directe à partir de Paris, pérennisera l’accessibilité de cette destination aux touristes français et européens et permettra de drainer une clientèle plus diversifiée étant donné que ce spot mondial de kitesurfers est également une destination offrant des produits famille et MICE», explique Adel El Fakir DG de l’ONMT.

    Pour la saison hiver 18/19, la compagnie mettra en place une offre de 331.884 sièges vers le Maroc au départ de la France, soit une évolution de 54% par rapport à l’hiver 17/18 (215.082 sièges). Au total, la compagnie a transporté vers le Maroc 1,1 million de passagers en 2017 (+ 40%) avec 14 lignes au départ de Paris-Orly, Nantes et Lyon, elle affiche avec 860.000 sièges une croissance de 45% de ses capacités pour 2018.

    DNES à Paris, Badra BERRISSOULE

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc