×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le groupe Ménara accélère sa diversification

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5360 Le 28/09/2018 | Partager
    Un plan d’investissement d’un milliard de DH sur 5 ans
    Un site industriel intégré à Bir Jdid, à 45 km au sud de Casablanca
    800 nouveaux emplois et un écosystème

    Dans un contexte décourageant toute velléité d’entreprendre, le groupe Menara envisage d’investir 1 milliard de DH sur la période 2019-2024 à Bir Jdid, à 45 km au sud de Casablanca. Il s’agit d’un complexe industriel intégré de 37 ha qui accueillera les filiales du groupe, représentant cinq pôles d’activité: BTP, transport, énergie, manutention et événementiel.

    «Il ne s’agit pas d’un déménagement, mais d’une extension et d’une ouverture sur de nouveaux métiers pour fabriquer des produits innovants», explique Abdeladim Berramou, directeur de la filiale Zest Maroc, chargé du projet.

    Cet investissement se traduira par 800 nouveaux emplois directs et, à terme, la création d’un écosystème autour du complexe industriel qui déboucherait sur 3.000 emplois indirects. Pour financer le projet, la holding Ménara puisera dans ses fonds propres en plus du financement bancaire ou, éventuellement, un recours aux fonds d’investissement.

    Par la taille de son projet, le groupe Menara espère un peu plus d’accompagnement des pouvoirs publics. Lorsqu’un investisseur mise un montant de 1 milliard de DH dans des régions souvent mal servies par les politiques sectorielles, le ministère de l’Industrie devrait lui dérouler le tapis rouge comme il le fait aux investisseurs étrangers.

    Et toutes les parties prenantes (communes, CRI, ONEE, régie de distribution, agence de la conservation foncière, agence urbaine…) devraient se concerter pour que l’investissement soit réalisé dans les meilleurs délais. La priorité est de permettre aux investisseurs de se consacrer à leur business et non pas aux formalités bureaucratiques.

    Le projet permettra à des centaines de personnes de la région de Bir Jdid de travailler, puisque l’essentiel des ressources humaines devraient être recrutées localement.
    Parmi les unités qui s’installeront dans le futur complexe figurent Ménara Préfa, Transport Ménara, Entourage, Ménara Ponce …

    Le groupe créera également au niveau du complexe un centre de recherche et développement spécialisé dans les produits innovants ainsi qu’un centre de formation dédié aux métiers du portefeuille de la holding. Cette dernière vient de créer à Marrakech une académie qui a été ouverte début du mois de septembre.

    La structure doit répondre aux besoins en formation dans les secteurs où le groupe opère. La holding vient de signer une convention de partenariat avec le ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur pour faire profiter les étudiants des prestations de l’académie.

    Un portefeuille d’activités très large

    Le groupe Ménara a été fondé en 1976 par Abderrahmane Zahidi. A l’époque, il avait démarré avec une seule structure familiale avant de se transformer en holding en 2003. L’homme d’affaires autodidacte a su faire un mix entre des vétérans aguerris et des jeunes cadres audacieux pour ériger une holding tentaculaire qui compte aujourd’hui une dizaine de sociétés et emploie 1.700 salariés.
    Le groupe est présent dans le secteur du BTP (infrastructures et immobilier), l’énergie, la manutention, le transport pour son propre compte… Il opère aussi dans l’événementiel en organisant l’édition marocaine du World Touring Car Race (WTCR) de Marrakech. Pour 2017, le chiffre d’affaires de la holding dépasse le milliard de DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc