×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Migrants: Mortelle traversée de la Méditerranée

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5343 Le 04/09/2018 | Partager
Un rapport critique du HCR

Trois ans après la diffusion des images choquantes d’Alan Kurdi, cet enfant syrien dont le corps sans vie avait été retrouvé échoué sur une plage turque, la traversée de la mer Méditerranée est un itinéraire encore plus meurtrier qu’auparavant.

C’est ce qu’indique un nouveau rapport du HCR, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés. Intitulé «Voyage du désespoir», ce document précise que plus de 1.600 personnes ont déjà perdu la vie ou ont disparu cette année en tentant de rejoindre l’Europe.

Sur la route espagnole, en 2018, 75% des migrants sont des hommes (10% sont des femmes, le reste étant des enfants) dont les pays d'origine les plus représentés sont la Guinée (3.100), le Maroc (2.600), le Mali (2.200), la Côte d'Ivoire (1.200) et la Syrie (1.000).

Si le nombre de personnes arrivées en Europe est en diminution, le taux de décès, surtout parmi ceux qui rejoignent le continent par la Méditerranée, a considérablement augmenté. «Ce rapport confirme une fois de plus que la traversée de la Méditerranée est l’une des voies les plus meurtrières au monde», a déploré Pascale Moreau, la directrice du bureau du HCR pour l’Europe.

«Alors même que le nombre d’arrivants sur les côtes européennes diminue, il ne s’agit plus de tester la capacité de l’Europe à gérer les chiffres mais à faire preuve de l’humanité nécessaire pour sauver des vies», dit-elle.

Ces derniers mois, le HCR et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé à une approche prévisible et régionale afin de garantir le sauvetage et le débarquement des personnes en détresse en mer Méditerranée. Le HCR exhorte également l’Europe à accroître les possibilités de voies d’accès légales et sûres pour les réfugiés, notamment en augmentant le nombre de places de réinstallation et en éliminant les obstacles au regroupement familial. Ce qui permettrait de fournir d’autres options à des périples dont l’issue risque d’être fatale.

Le rapport souligne également les dangers auxquels sont confrontés les réfugiés lorsqu’ils voyagent le long des routes terrestres vers l’Europe ou lorsqu’ils traversent celle-ci. Notant les mesures prises par certains pour empêcher les réfugiés et les migrants d’accéder à leur territoire, l’étude exhorte les Etats à faire en sorte que les personnes cherchant la protection internationale puissent facilement accéder aux procédures d’asile. Il lance également un appel aux Etats afin que ceux-ci renforcent les mécanismes de protection des enfants qui voyagent seuls et demandent l’asile.

Le poids du Maroc

«Le Maroc est un pays fondamental pour l'Espagne en matière de contrôle de la migration», a souligné le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, lors d’un entretien à la radio Cadena Ser. Le chef de l’exécutif espagnol a souligné que l’Espagne, qui fait face au vieillissement de sa population, est un pays qui a besoin d’une immigration légale et ordonnée. Par ailleurs, Sanchez a défendu sa décision d’accueillir les 630 migrants secourus en juin dernier en Méditerranée par le bateau l'Aquarius. Tout en soulignant que cette initiative a constitué un appel à l’ensemble des pays de l’UE pour traiter la problématique migratoire comme une question européenne. Il est à rappeler que Madrid a été vivement critiqué pour le renvoi de migrants vers le Maroc (voir aussi notre édition  N°5338 du 28/08/2018).

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc