×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Immobilier/Garan: La course aux acquisitions

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5256 Le 20/04/2018 | Partager
    Les premiers acquéreurs s’installent déjà à Bouskoura
    Un investissement maroco-saoudien de 5 milliards de DH
    garan-victoria-bouskoura-056.jpg

    Soufiane Bazi, directeur commercial et marketing de Garan: «Les travaux de VRD de la troisième et dernière tranche (90 ha), correspondant à des lots de terrains de villas, est très bien avancée et sera totalement livrée au 2e semestre 2018» (Ph. S.C.)

    Environ 4 ans après le démarrage de son projet de ville nouvelle à Bouskoura, baptisé Victoria, le groupe Garan fait le point sur l’avancement du chantier dont il est aménageur et développeur. La ville, orientée diversité et développement durable, est déployée sur plus de 250 ha. Le projet a été séquencé en 3 phases, avec des résidences haut standing, des villas et des résidences de segments différents.

    De plus en plus de clients y élisent domicile pour échapper au brouhaha et la pollution de Casablanca, pour profiter du micro-climat de Bouskoura. La plupart des acquéreurs travaillent dans le zoning de Sidi Maârouf, Casanearshore, Nouaceur... Garan fait valoir l’accessibilité du site. Le promoteur a investi plus de 250 millions de DH dans la réalisation d’une double voie d'accès de 6 km.

    Au total, le développeur investit plus de 5 milliards de DH dans le projet. Dans la ventilation, la VRD lui coûtera environ 2,5 milliards de DH, pareil pour le développement. Le groupement maroco-saoudien fait aussi valoir le maillage de la zone par une trentaine d’équipements publics. Quelques-uns sont déjà livrés (poste de police, mosquées, centre de santé…).

    «Nous travaillons à ce que le minimum d’équipements nécessaires au quotidien des habitants soit assuré. En tout, 4 centres de santé publique seront construits sur le site. Un autre projet de clinique privée est prévu. Un premier centre de santé est déjà livré, un autre est en chantier. Nous démarrerons la construction de deux autres après l’obtention des autorisations», fait valoir Anas Alj, directeur technique et développement chez Garan.

    Dans les 5 prochaines années, entre 80.000 et 100.000 habitants seront installés sur le site. Dans 10 ans, l’aménageur-développeur table sur l’achèvement total et l’installation des 150.000 habitants du pôle urbain Annasr et 50.000 résidents du projet Annasr Extension. A terme, le projet Victoria comptera plus de 200.000 habitants.

    Sur la zone, le groupe Garan a développé 2 projets résidentiels en propre, bâtis sur 450.000 m2: Gardénia (conçu par l’architecte Nihad Berberovic et commercialisé à 91%) et Dahlia (environ 200 appartements conçus par Said Lahlou). Gardénia, sa première opération de développement, est en cours de finition.

    Les premières clés seront remises aux acquéreurs en juin prochain. Fort du succès de sa première résidence d'appartements haut standing, le groupe a lancé, début 2018, sa deuxième offre Dahlia, une résidence de près de 200 appartements composés principalement de 2 ou 3 chambres avec salon.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc