Competences & rh

EPE, un nouvel acteur pour la promotion de l’entrepreneuriat

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5244 Le 04/04/2018 | Partager
Il s’agit d’une association regroupant universitaires, privé et société civile
Elle prend la relève du programme de formation du BIT qui prend fin en juin
Booster l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur
abdelfdil-bennani-044.jpg

Parmi les missions de la nouvelle association EPE, présidée par Abdelfdil Bennani, mener un plaidoyer pour intégrer la formation sur l’entrepreneuriat dans différents cursus universitaires (Ph. NEA)

Le monde de l’entrepreneuriat au Maroc se renforce avec l’arrivée d’un nouvel acteur. Il s’agit de l’association: Ensemble Pour Entreprendre (EPE). Celle-ci a tenu, samedi dernier, à Rabat, son assemblée constitutive pour l’élection de ses instances dirigeantes et son président Abdelfdil Bennani, consultant BIT.

Pour ce dernier, l’objectif principal de l’association est la promotion de l’esprit d’entrepreneuriat chez les étudiants de l’enseignement supérieur, sachant bien que ce travail devrait être, en principe, entamé à partir du primaire. Pour ce faire, la direction d’EPE compte capitaliser sur une expérience déjà mise en œuvre par le BIT dans le cadre du programme de formation à l’entrepreneuriat: Comprendre L’Entreprise (CLE) avec le soutien financier du gouvernement canadien.

Un projet piloté depuis 2009 au profit de l’ensemble des universités du pays depuis l’université d’Agadir présidée à l’époque par Bennani. Premier chantier, la formation des professeurs en tant que facilitateurs tuteurs habilités à former des étudiants. «Pour cette catégorie, 458 personnes ont été formées dont 234 femmes», rappelle Richard Lavallée, conseiller technique principal, projet Jeune au travail, BIT.

A cela s’ajoutent 71 facilitateurs nationaux qui assurent la formation des formateurs. Globalement, près de 66.000 personnes ont suivi la formation CLE dont environ 10.000 étudiants de différentes universités, alors que le reste des bénéficiaires est issu des établissements de la formation professionnelle.

«Nous avons créé notre association afin de faire perdurer les actions du programme qui prend fin en juin prochain», indique Bennani. L’association EPE dispose des atouts qui vont lui permettre de poursuivre ce chantier, selon Lavallée. A ce titre, il souligne la possibilité de l’association de regrouper des universitaires avec d’autres acteurs des secteurs privé et bancaire ainsi que le monde associatif impliqué dans l’entrepreneuriat.

Rappelons qu’une partie du programme de formation LEC est enseigné à distance. Il est composé de neuf modules couvrant les différents aspects de l’entreprise depuis l’idée du lancement d’un projet jusqu’à la préparation de son propre plan d’affaires. Cette formation permet aussi de lutter contre la passivité observée chez certains étudiants.

Elle offre la capacité de devenir autonome en renforçant leur communication, développant leur l’esprit de créativité et le travail en équipe pour apporter des solutions à des problèmes posés. L’assemblée constitutive était donc une occasion pour présenter l’expérience de certains étudiants bénéficiaires du programme LEC qui ont réussi à créer leur propre entreprise.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc