×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Rentrée culturelle de l’Institut français: Demandez l’programme

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5209 Le 14/02/2018 | Partager
Un monde ouvert: Thème de l’édition 2018
400.000 visiteurs, 30 temps forts, 800 événements
institut_francais_009.jpg

Musique, théâtre, danse, cinéma, arts visuels, littérature et débat d’idées… La rentrée culturelle s’annonce bouillonnante dans le réseau des instituts français à travers le Maroc. Présentée hier à Casablanca, la saison 2018 vise particulièrement les jeunes: «la culture est pour elle (la jeunesse) essentielle…

Elle les aide aussi à s’émanciper, à affirmer leur jugement et leur sensibilité, à se protéger des préjugés et des idéologies» précise, dans l’édito du programme, Jean-François Girault, l’ambassadeur de France au Maroc. C’est d’ailleurs une jeune franco-marocaine qui en est la marraine cette année: Leila Slimani, prix Goncourt 2017 et représentante personnelle du président français pour la francophonie. 

Son face à face littéraire avec l’écrivain algérien Kamel Daoud, prévu le 17 février à la Bibliothèque nationale du Royaume est d’ailleurs l’un des moments forts de cette saison. Deux des plus grands talents de la littérature d’aujourd’hui, dont les prises de positions de part et d’autre de la Méditerranée sont très attendues.

Toujours dans le registre «débats d’idées», le Forum des Jeunes Leaders d’Essaouira ainsi que la désormais traditionnelle «Nuit des philosophes» permettront au public d’appréhender l’actualité avec plus de recul  et de penser différemment le présent.

Un nouveau cycle de conférences avec des professeurs du Collège de France sera consacré, à l’Académie du Royaume, à la question de la modernité, tandis que l’Institut continuera d’inviter des chercheurs en sciences de la vie et de la matière à faire le point sur l’état de nos savoirs. Côté spectacle vivant,  l’acteur et metteur en scène Georges Lavaudant revisitera  l’œuvre de  Feydeau à travers un montage labyrinthique de plusieurs pièces de théâtre du dramaturge dans la plus pure tradition du vaudeville, alors que les stars du hip-hop hexagonal, Mourad Merzouki  et Kader Attou, présenteront leur nouvelle pièce «Danser Casa». 

Le Festival de Jazz d’Agadir revient avec une programmation internationale audacieuse et pour  la 1re fois, un concours d’interprétation sera organisé à Marrakech pour les 10-25 ans, accompagné d’une dizaine de concerts dans trois villes du Royaume. De grands artistes français de la scène pop et rock se mobiliseront pour la planète autour de Pierre Rabhi et son projet musical «Le chant des colibris».

La marocaine Oum, la malienne Fatimatou Diawara, la soudanaise Al Sarah et la tunisienne Dorsaf Hamdani, enchanteront les nuits du Ramadan avec une série de concerts à travers le Royaume. L’événement-phare de la saison 2018 reste toutefois l’exposition prévue à partir du 24 avril au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat.

Portée par la Fondation Nationale des Musées du Maroc en partenariat avec l’Institut français, elle sera entièrement issue des collections du Centre Pompidou de Paris.  Cette exposition proposera aux visiteurs de reconsidérer l’histoire de l’art du XXe siècle dans son rapport à l’espace et à l’imaginaire méditerranéens. «La Méditerranée et l’art moderne» montrera notamment des œuvres de Kandinsky, Georges Braque, Raoul Dufy, Salvador Dali, Joan Miro, Soulages, Yves Klein, Arman.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc