×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Investissement : Qatar Airways suspendue au feu vert de RAM

Par Safall FALL | Edition N°:4907 Le 29/11/2016 | Partager
La compagnie attend le signal du Maroc pour rentrer en discussions avec le transporteur national
Nouveaux services et destinations, une flotte renforcée… Les enjeux d'un rapprochement
akbar_al_baker_007.jpg

Pour Akbar Al Baker, le patron de Qatar Airways, la compagnie, qui opère un total de six A380 Airbus, ne trouve «pas encore assez de capacité de marché» à partir de Casablanca pour justifier le déploiement d’un de ses gros porteurs long-courrier (Ph. Khalifa)

«Nous attendons que Royal Air Maroc (RAM) se sente prête». Pour Akbar Al Baker, le PDG du groupe Qatar Airways, le deal entre les deux compagnies n’est plus qu’une question de temps. Face aux médias nationaux et internationaux, hier lundi 28 novembre, le patron du transporteur qatari a une fois de plus confirmé l’intérêt du groupe qatari pour un rapprochement avec la compagnie marocaine. A la question de la participation visée à travers cette opération, Al Baker rétorque que «cela dépendra de l’Etat marocain», montrant la pleine disposition de sa compagnie à concrétiser ce deal. Si cela se confirme, cette participation devrait être minoritaire, quoi qu'il en soit, le Royaume souhaitant certainement garder la main sur son pavillon national, devenu un véritable outil stratégique pour sa diplomatie économique. Le management de Qatar Airways a tout de même saisi l’opportunité de cette sortie médiatique pour réaffirmer les enjeux stratégiques du partenariat scellé avec la compagnie marocaine une année auparavant. Cet accord couvre plusieurs volets opérationnels et commerciaux, dont un code-sharing qui a permis aux deux compagnies d’élargir leur rayon d’action respectif sur une cinquantaine de destinations dans le monde. C’est en fait une sorte de gentlemen agreement à travers lequel RAM s’offre une percée sur le marché du Moyen-Orient, de l’Australie et de l’Asie (via Doha), et qui fait profiter à Qatar Airways ses connexions directes vers l’Afrique de l’Ouest (via le hub casablancais). Quant aux destinations locales, le transporteur qatari s’apprête aussi aujourd’hui à monter en régime avec des vols supplémentaires de Doha, à destination de Casablanca et Marrakech. La compagnie devrait en effet opérer un 4e vol hebdomadaire dès ce décembre vers Marrakech. «Fès et Agadir pourraient suivre, mais ce ne sont que des plans pour le moment. Nous devons d’abord étudier le marché pour justifier la pertinence de lancer des connexions», soutient Al Baker. La RAM, de son côté, opère depuis une année déjà une liaison régulière entre le hub casablancais et Doha, sur une fréquence de trois vols par semaine. Cette régularité devrait passer à 4 vols par semaine à partir de décembre prochain. Dans les six prochains mois, la compagnie marocaine devrait rajouter un 5e vol. Une progression significative du volume d’activité de part et d’autre, qui augure sans doute de l’imminence d’un deal.
En attendant, de l’avis du patron de Qatar Airways, il faudra faire davantage sur la plateforme casablancaise pour «relever les capacités opérationnelles et le standing de services aux compagnies internationales». Pour le manager, cet effort sera nécessaire pour développer un hub à vocation internationale. Il faut reconnaître que la comparaison n’est même pas permise avec l'aéroport Hamad international de Doha: 22 hectares, 300.000 mouvements d’avions/jour, 30 à 50 millions de passagers/an à terme… Une véritable «ville aéroportuaire» qui sert aussi de base opérationnelle à Qatar Airways.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc