×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Addoha résorbe ses dettes plus tôt que prévu

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:4875 Le 13/10/2016 | Partager
    Le groupe parvient à réduire de 3 milliards de DH son endettement
    Son gearing a été abaissé à 52% à fin juin contre 80% en 2014
    addoha_075.jpg

    Après 21 mois du lancement de son PGC, Addoha réalise de belles performances avec un désendettement qui avoisine les 3 milliards de DH et un chiffre d’affaires collecté de près de 16,3 milliards de DH (Source: Addoha)

    Addoha avance résolument bien sur son Plan Génération Cash (PGC). Comme nous l’annoncions en exclusivité dans notre édition du 7 octobre 2016, le promoteur immobilier est parvenu à se désendetter de près de 3 milliards de DH (2,95 milliards de DH précisément) à 21 mois du lancement de son plan. Ce montant est aujourd’hui confirmé par le groupe qui, suite à la tenue de son comité stratégique, vient de donner les principaux indicateurs d’avancement du PGC au troisième trimestre.
    A commencer par le nombre de préventes sur les 9 mois écoulés de l’année qui s’approche des 8.000 unités dont 46% (3.674 unités) de ventes de produits finis déjà en stock. Au 10 octobre, Addoha fait même mieux puisqu’il enregistre un total de 8.836 unités prévendues réalisant ainsi 90% de ses objectifs annuels, fixés à 13.166 préventes. Depuis le lancement du PGC, il y a 21 mois, le groupe aura pu déstocker plus 9.850 unités.
    La matérialisation des ventes se traduit par du cash. Sur ce point, le groupe immobilier assure avoir pu collecter quelque 6,3 milliards de DH entre janvier et septembre avec plus de 3,9 milliards sur les business units logement social et moyen standing et 2,3 milliards de DH pour Prestigia. A cette date, le chiffre d’affaires collecté s’élève à 6,45 milliards de DH, soit 97% des prévisions pour 2016. Il lui restera près de 2,5 milliards de DH à ramasser pour atteindre ses objectifs de fin d’année. Sur les 21 mois écoulés du Plan Génération Cash, ce sont près de 16,3 milliards de DH qui ont été collectés.
    Côté production, Addoha améliore aussi ses scores. Ayant fortement réduit la voilure de ses projets depuis 21 mois, le promoteur a tout de même investi plus de 3 milliards de DH dans la production pour un budget annuel de 4,22 milliards de DH qui correspond à une production de 13.000 unités par an.
    Aux investissements relatifs à la production, s’ajoute une enveloppe de 130 millions de DH qui a été allouée à l’acquisition de foncier (principalement dans l’axe Casablanca-Rabat). Addoha semble avoir été économe sur son budget annuel accordé au renforcement de l’assiette foncière qui est de 300 millions de DH. Le groupe dit privilégier les acquisitions qui permettent de maîtriser la croissance et prioriser la transformation des actifs en argent frais.
    Cette cure d’amincissement aura au final permis au groupe de fortement réduire son niveau d’endettement à 6,4 milliards de DH contre plus de 9 milliards de DH en 2014. Son ratio d’endettement s’est ainsi réduit à 52% à fin septembre contre 80% au terme de l’exercice 2014. Ceci étant, il lui reste encore des efforts à faire pour atteindre l’objectif de 4,5 milliards de DH de dette au terme du PGC fin 2017.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc