×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Kilimanjaro: Du biocarburant orienté 100% export

    Par Fatima HAÏM | Edition N°:4875 Le 13/10/2016 | Partager
    Lancement de l’application Eko-Geste-Dari qui sera présentée lors[scald=7467:sdl_editor_representation] de la COP22
    Une production annuelle de 8.800 tonnes en 2017
    kilimanjaro_075.jpg

    Un véhicule de la flotte logistique Kilimanjaro qui sillonne les routes du Maroc pour récupérer les huiles usagées et les reconditionner (Ph. KD)

    En pleine ascension, Kilimanjaro Développement est pionnière dans la production de carburant vert élaboré à partir d’huiles végétales usagées. L'entreprise exporte 100% de sa production (Cf. L’Economiste du 13 septembre 2013). A la veille de la COP22, le réchauffement climatique est une problématique que les entreprises, soucieuses de limiter l’impact de leur activité sur l’environnement, ne peuvent plus contourner…
    Depuis quelques mois, cette petite PME suscite un intérêt croissant chez les entreprises marocaines, désireuses d’adopter un modèle de consommation énergétique plus cohérent.
    «Nous sommes de plus en plus approchés par des entreprises dans les secteurs du transport et de la logistique qui sont les principaux consommateurs de carburant et qui sont désireuses d’intégrer l’Ekofuel à leur consommation de diesel régulier (…) Des commandes ont été concrétisées durant ce dernier trimestre. Nous espérons que le marché local continue sur cette tendance», explique Youssef Chakor, DG de Kilimanjaro.
    En effet, la COP22 devra marquer un tournant décisif en matière de climat et jeter les bases d’un nouveau cadre réglementaire.
    Au Maroc, il n’y a pas de réglementation spécifique aux biocarburants, ni de plan d’aide au développement économique de cette nouvelle filière. A l’étranger, les biocarburants sont subventionnés et bénéficient d’une prime écologique en raison de leur impact limité sur l’environnement. «Aucun ajustement n’est nécessaire sur les véhicules à moteur diesel pour un taux d’incorporation entre 7 et 30% comme préconisé par les normes européennes», explique Chakor.
    Le procédé est simple. Concrètement, le biodiesel est mélangé avec du carburant diesel régulier selon les proportions suivantes: 20% de biodiesel pour 80% de diesel fossile. Ce biocarburant est issu d’huiles alimentaires usagées qui sont dans un premier temps reconditionnées (homogénéisation et filtrage). Il est ensuite transformé selon un procédé de transestérification avant d’être purifié.
    Pour la COP22, Kilimanjaro a voulu apporter sa pièce à l’édifice écolo  à travers le lancement de l’application mobile Eko-Geste-Dari. Une solution qui sera présentée lors de la COP, au stand de l’OMPIC. Dans une démarche écoresponsable, cette app est essentiellement destinée aux particuliers, pour encourager une meilleure gestion des déchets grâce au tri.
    Depuis sa création en 2008,  l’entreprise, dont l’unité de valorisation est basée à Ain Sebaa, affiche une nette croissance et poursuit sa stratégie  d’investissement, tant sur le plan logistique qu'humain. «Nous sommes passés en 6 ans de 1 à 75 collaborateurs salariés et couvrons la collecte d’huiles alimentaires usagées dans toutes les villes du Maroc auprès des opérateurs de la restauration et de l’hôtellerie (…) En 2017, nous comptons augmenter notre capacité de production pour l’étendre à 8.800 tonnes par an», annonce le management.
    Sur le chiffre d’affaires, les dirigeants restent discrets. Rien ne filtre non plus sur le volume à l’export. L’entreprise réalise l’essentiel de son chiffre en Europe (Allemagne, Hollande, Espagne, Irlande) et au Chili.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc