×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Législatives 2016

    Où se trouvent les gisements de voix

    Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:4872 Le 10/10/2016 | Partager
    Avec 520.428 habitants, Meknès est le plus gros réservoir de votes
    20% des communes concentrent 2/3 de la population
    carte_vote_villes_072.jpg

    Sept villes concentrent plus du quart des ménages du pays. Casablanca est en tête avec 819.954 ménages suivie de Fès, Tanger, Marrakech et Salé (Source: HCP)

    Avec 55 habitants, Tifariti relevant de la province d'Es-Semara est  la plus petite commune rurale du pays. Elle compte ainsi moins de personnes qu'une classe surchargée dans certaines écoles publiques. A l'autre extrême, avec 76.646 habitants, la commune rurale d’Aït Amira dans la province de Chtouka-Aït Baha est la plus peuplée. C'est ce qui ressort du Recensement général de la population et de l’habitat de 2014. En attendant les détails de l'Intérieur sur les décomptes des voix et leur répartition géographique, ces statistiques donnent aussi une idée sur le poids et les enjeux de certaines zones durant ces élections. Certaines communes sont ainsi plus stratégiques que d'autres. Dans les villes, Meknès, fief traditionnel du PJD, est la commune la plus peuplée  (520.428 habitants). En revanche, Naima relevant de la préfecture d'Oujda-Angad compte le moins de monde, soit 1.088 habitants.  Globalement, la population du Maroc est répartie sur 1.538 communes dont  256 urbaines et 1.282 rurales. Une forte dispersion caractérise donc leur distribution selon la taille puisqu'elle varie entre 55 et 520.428 personnes.
    La taille moyenne de la population des communes est de 19.970 personnes. Elle est inégalement répartie puisque  65,1% de la population est concentrée dans 17,4% des communes. De même, 32,6% des communes qui ont une taille comprise entre 9.286 personnes et 19.970 personnes abritent 21,4% de la population totale. Plus encore, les 20% de communes les moins peuplées ont une taille moyenne de 2.979 personnes et abritent 3% de l’ensemble de la population du Maroc et les 20% les plus peuplées ont une taille moyenne de 67.536 personnes et regroupent 67,5% de la population totale. Les communes les plus peuplées se trouvent au niveau de la région du Grand Casablanca-Settat (36,8) et Rabat-Salé-Kénitra (41,6%). Vient ensuite la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima dont 24,7% de communes peuplées. Les données du recensement révèlent aussi que sept ménages sur dix  sont concentrés dans cinq grandes régions. Le Grand Casablanca-Settat est en tête avec plus de 1,5 million de ménages suivie de Rabat-Salé-Kénitra (plus de 1 million de ménages) et Marrakech-Safi. Viennent ensuite, les régions de Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
    Au niveau national, la taille des ménages est de 4,6 personnes. Drâa-Tafilalet compte le niveau le plus élevé de personnes par ménage (5,9). En revanche, la plus faible proportion est constatée à Dakhla-Oued Eddahab (3,9 personnes).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc