×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Hôtellerie
    Le Banyan Tree Tamouda Bay entre en scène

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4864 Le 27/09/2016 | Partager
    La côte tétouanaise accueille l’enseigne thaïlandaise de luxe
    L’établissement s’étend sur 23 ha et compte 92 villas avec piscine
    Madaef, le groupe propriétaire des murs a investi 670 millions de DH
    banyan_tree_tamouda_064.jpg

    Un décor empreint de simplicité qui cache un aménagement des plus luxueux (Ph. BT)

    Le Banyan Tree Tamouda Bay, l’enseigne de luxe de l’hôtellerie thaïlandaise vient d’ouvrir son concept villas piscine sur la côte tétouanaise. Le Banyan Tree dont le nom est inspiré de l’arbre éponyme se veut le nouveau référent en matière d’hôtellerie sur la zone avec le Sofitel qui vient d’ouvrir il y a quelques mois. Le propriétaire des murs est Madaëf, le fonds d’investissement touristique de la CDG. L’investissement total se monte à 670 millions de DH pour la construction et l’aménagement de l’établissement qui s’étend sur 23 hectares en bord de mer. L’hôtel se caractérise par une offre d’un type nouveau. L’hébergement y prend la forme de 92 villas avec piscine individuelle de différentes tailles. Ces dernières, offrent, à l’inverse des bungalows classiques, des services hôteliers complets allant du nettoyage au changement de draps et allant jusqu’à l’organisation de dîners individuels. En effet, chaque villa dispose d’un espace cuisine indépendant et si le client le souhaite, le dîner peut lui être servi sur place par un chef qualifié.
    L’hôtel est construit selon une architecture qui fait hommage à l’héritage andalou et mauresque de la zone. Les extérieurs sont austères et contrastent avec des logements richement aménagés avec des portes cintrées et des moucharabiehs.
    Le Banyan Tree dispose de plusieurs points de restauration thématiques ainsi qu’un club pour enfants de 4 à 12 ans. L’hôtel se veut aussi adapté pour les réunions de travail. Il dispose de plusieurs salles  une de 180 m2 pouvant accueillir plus de 220 personnes.
    Mais c’est le spa qui fait sa fierté. Celui-ci s’étend sur 2.000 m2, soit le dixième de la superficie totale du projet. Il offre, selon le Banyan Tree, une approche axée sur le savoir-faire plutôt que les équipements. Le groupe est aussi très à cheval en matière de responsabilité sociale. D’importants efforts sont entrepris pour financer des actions sociales d’aide aux populations démunies ou à risque et incluent même des formations et des prises en charge. Là elles peuvent apprendre un métier comme cuisinier ou autres.
     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc