×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Les premières Nuits photographiques d’Essaouira

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4859 Le 20/09/2016 | Partager
    Un événement dédié aux photographes marocains
    Et à ceux qui donnent une place significative au Maroc
    Du 6 au 8 octobre
    photographies_essaouira_059.jpg

    Pour sa première édition, les Nuits photographiques d’Essaouira mettent à l’honneur celui qui est considéré comme le premier photographe, auteur marocain et père de la photographie contemporaine marocaine, Daoud Aoulad-Syad. Exposition ou table ronde, l’artiste est présent dans la cité des alizés le temps de l’événement, du 6 au 8 octobre prochain
    (Source: Les Nuits photographiques d’Essaouira)

    Ils étaient plus de 150 photographes marocains et étrangers à avoir répondu à l’appel des organisateurs des Nuits photographiques d’Essaouira. Beaucoup d’enthousiasme donc pour cette première édition, prévue du 6 au 8 octobre. La cité des alizés accueille en effet un nouvel événement consacré à la photographie. De quoi initier le public local autour d’une passion commune à ces artistes sélectionnés, les genres photographiques à travers les générations, comme le fait déjà depuis 2009 les Nuits photographiques de Pierrevert, une commune française située dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Pour ce premier volet au Maroc, il s’agit de mettre en avant les travaux photographiques réalisés par les photographes marocains ou issus de la diaspora marocaine, ou encore par les photographes étrangers qui, dans leur production, ont choisi de donner une place significative au Maroc. L’invité d’honneur n’est autre que le premier photographe, auteur marocain et père de la photographie contemporaine marocaine, Daoud Aoulad-Syad. Son travail, fait de personnages vaporeux parfois non identifiables, pourrait correspondre à n’importe quelle région ou à n’importe quelle époque. De la pure culture populaire. Une grande exposition de ses clichés est organisée à Dar Souiri pendant qu’une autre exposition, collective cette fois, prend place à l’Institut français. L’artiste marrakchi, qui est aussi cinéaste, est également annoncé pour animer une table ronde le dernier jour de l’événement avant la remise des prix et la clotûre. L’originalité tient en ce que les photographies, argentiques ou numériques, récentes ou anciennes, des talents sélectionnés seront également projetées sur grand écran accroché aux remparts en extérieur. Enfin, les Nuits photographiques d’Essaouira vont rendre hommage au couple franco-marocain, Sabrina et Roland Michaud, qui se sont rencontrés au Maroc voilà 60 ans, avant de consacrer leur vie à la photographie.
    De notre correspondante,
    Stéphanie JACOB

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc