×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    COP22/Bab Ighli
    450 millions de DH pour le village onusien

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4854 Le 09/09/2016 | Partager
    Et 100 millions de DH pour refaire les avenues avoisinantes
    Un millier de personnes travaillent pour terminer les chantiers dans les délais
    marrakech_cop_22_054.jpg

    Ici Bab Ighli, site officiel de la 22e conférence climatique, devra accueillir 25.000 personnes jour et nuit pendant 2 semaines et où certains vont vivre 24h/24 (Ph. Mokhtari)

    Les travaux d’aménagement du site de Bab Ighli, où se tiendra la conférence internationale sur le climat du 8 au 11 novembre, avancent à grands pas. A deux mois de la tenue du méga événement climatique, le chapiteau et les constructions temporaires ont pris forme. Ils ont débuté le 9 juin en conformité avec le calendrier prévisionnel validé par le comité de pilotage de la COP22 pour un chantier qui prévoit l’aménagement de 223.647 m² (dont plus de 80.000 m² couverts) de constructions temporaires et qui mobilise un millier de personnes. Il fallait trouver le bon équilibre entre des tentes événementielles faciles à monter et des éléments de présence architecturale plus forte comme celle de la grande canopée de 900 mètres de long, qui devrait fédérer les espaces, et les 2 parvis: celui des officiels et celui des délégataires qui se termine par les 196 mâts aux couleurs des pays participants. Le premier enjeu étant d’en faire un «outil de travail», une ville prête à accueillir au minimum 25.000 personnes jour et nuit pendant 2 semaines et où certains vont vivre 24h/24. Ce village qui devra être une véritable vitrine du Maroc coûtera quelque 450 millions de DH, financés par le budget de l’Etat. Pour rappel, l’aménagement de ce site a été confié à la société GL Events qui devra sortir de terre tout un village temporaire en faisant appel à des sous-traitants locaux tout en respectant le choix du maître d’ouvrage. «L’idée est de créer un centre de conférences agréable pour les participants, assurer que les conditions d’accueil soient à la hauteur de notre pays et surtout favorables à la prise de décision», précise Abdeslam Bikrate, désormais responsable du pôle de la logistique et de la sécurité. Outre les travaux du village, le comité du pilotage veille sur un autre chantier, celui de la mise à niveau des voiries avoisinantes au village onusien. Le ministère de l’Intérieur qui n’a pas lésiné sur les moyens y a dédié une enveloppe de 100 millions de DH. Enfin, les travaux vont aussi bon train pour le plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics. Grâce à un don de la Banque mondiale, Marrakech sera ainsi la première ville marocaine à offrir des avenues accessibles aux personnes à mobilité réduite.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc